LYON | SINGA « nous devons faciliter et préserver ce précieux lien qui fait société »

LYON | SINGA « nous devons faciliter et préserver ce précieux lien qui fait société »

1 jour, 1 association | Quotidiennement, une association est présentée par un de ses dirigeants.

En ce samedi, c’est Joanna Sommereux, volontaire en service civique sur le volet communication et organisation d’évènements, qui répond aux questions de la rédaction :


  • Quelle est son activité et effectif actuel ?

» Né en 2012 à Paris, le mouvement SINGA est présent à Lyon depuis 2015 et s’est structuré en association indépendante à travers la création de l’association SINGA Lyon en 2018. Le Conseil d’administration est composé de 18 administrateurs, dont la moitié d’entre eux ont connu un parcours d’exil.

SINGA Lyon favorise l’émergence d’espaces et d’outils de rencontre, d’échange et de coopération entre les personnes réfugiées et leur société d’accueil afin de favoriser le vivre ensemble, l’enrichissement culturel et l’inclusion socioprofessionnelle.

Notre action repose sur 3 axes :
> INFORMER sur les migrations et sensibiliser pour déconstruire les préjugés sur l’asile. Cette étape est un préalable nécessaire à la rencontre. Nous organisons de nombreuses sessions de sensibilisation auprès du grand public et du secteur privé.
> INTERAGIR en créant des temps de rencontres individuels et collectifs à travers nos différents programmes : accueil citoyen, événements, ateliers hebdomadaires, valorisation des compétences, etc.
> INNOVER pour trouver de nouvelles solutions aux problématiques d’inclusion.

L’association fédère près de 6.000 personnes sur les réseaux sociaux et rassemble chaque semaine près de 300 participants (hors période COVID) « .


  • Comment s’était passé le 1° confinement ?

» Pendant le 1° confinement, les membres de la communauté SINGA Lyon se sont largement mobilisés pour proposer de nombreuses activités quotidiennes autour de leurs passions sur les réseaux sociaux et sur les outils digitaux type zoom, facebook live, etc.

Cette bascule digitale des activités a permis de maintenir un lien social, notamment pour les personnes isolées, de valoriser les savoir-faire des membres de la communauté, de faire de la pédagogie autour des mesures gouvernementales et de sensibiliser les membres de l’association sur les problématiques liées à la santé mentale.

Toutes les cohabitations citoyennes ont été maintenues pendant le confinement, avec un accompagnement renforcé de la part des équipes SINGA auprès des personnes accueillantes et accueillies dans le cadre de ce dispositif.
Du premier confinement est né le programme AlloMondo : une plateforme numérique permettant la mise en lien entre personne locale et nouvellement arrivée autour de passions communes.

Depuis le 1° confinement, près de 200 personnes, habitant la Métropole de Lyon, se sont inscrites sur Allomondo.org. Les salariées de l’association ont été en chômage partiel ».


  • Et la reprise des activités à la rentrée de septembre ?

» Elle s’est faite de manière très progressive et prudente sur septembre/octobre, avec une majorité des activités qui se sont déroulées en extérieur ».

  • Avez-vous connu depuis une baisse de vos effectifs ?

» Depuis plusieurs mois, tous nos ateliers hebdomadaires se font en visio. Cependant, ce fonctionnement entraîne une baisse des participations liée d’une part à la fracture numérique qui impacte une partie des membres de la communauté SINGA et d’autre part, le fait que la situation se prolonge dans le temps, ce qui provoque une démotivation des participants.

Il n’est pas évident de créer du lien social à distance ! « .


  • Avez- vous été contraints d’annuler des évènements ?

» Créer des événements favorisant la rencontre est une grosse partie de nos activités que nous avons été contraints d’annuler, notamment :

  • Carnaval en mars
  • « Singa Invite » pour les Fêtes, événement phare attendu chaque année par les membres de SINGA. Cet événement festif réunit près de 200 personnes autour d’un repas collaboratif et inclusif chez l’habitant. Une version digitale de l’événement a été proposée.
  • « SINGA Inspire » en novembre : une soirée inspirante autour de la question de l’accueil avec des témoignages de personnes ordinaires qui viennent partager une rencontre extraordinaire « .

  • Comment se déroule ce 2° confinement ?

» Nous avons maintenu nos activités en visio, un accompagnement renforcé des cohabitations
citoyennes et proposons des permanences physiques dans nos locaux « .

  • Conséquences financières ou autres ?

» Les conséquences de la crise sanitaire et économique sont lourdes :

  • pour les membres de la communauté : impact sur la santé mentale, précarité des personnes les plus fragiles, etc
  • pour l’association, fragilisation du modèle économique notamment dûe à l’impossibilité de développer les prestations (formations/événements) sur 2020 « .

  • Et pour conclure ?

» Ces derniers mois, le contexte de la pandémie nous a fait prendre conscience de l’importance du lien social dans notre quotidien, et pour notre société. Plus que jamais, nous devons faciliter et préserver ce précieux lien qui fait société.

Pour cela, vous pouvez rejoindre le programme AlloMondo ou encore le programme “J’accueilleet ainsi contribuer à votre échelle à une société plus inclusive ! « .




CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close