Nanethida Nouanesengsy à Tahiti  » Coupés du monde pour le moment «

Nanethida Nouanesengsy à Tahiti » Coupés du monde pour le moment «

Médecin originaire de Bron, elle vit en Polynésie Française depuis 6 ans.

Présentez-vous : Je suis le Docteur Nanethida Nouanesengsy, médecin généraliste exerçant à Tahiti, en Polynésie française, soit à 16.000 km de la Métropole. ________________________________________________________________________________

Depuis quand êtes-vous là-bas et pour quelle raison ? Je suis originaire de Bron, en région lyonnaise, j’habite Tahiti depuis près de 6 ans. Début avril, j’ai créée avec ma consoeur infirmière Céline Bégué, l’association caritative « Les Masques Solidaires de Tahiti » : il s’agit d’une collecte de masques en tissus que nous distribuons gratuitement à la population, dans le cadre de la crise sanitaire liée au covid19. Ci joint le lien de la page FB : https://www.facebook.com/MasquesSolidairesdeTahiti/

Je vis à Tahiti depuis 6 ans, je suis installée en cabinet libéral dans la commune de Pirae depuis 2017. J’ai prévu de m’installer durablement à Tahiti et je ne fais que débuter ma carrière de médecin généraliste ! 

Comment êtes-vous logée ? Je vis dans une maison avec mon compagnon Guillaume, et mes deux enfants. Nous avons la chance d’avoir un grand terrain, ce qui permet à mon fils de courir, faire du vélo, jardiner…

Depuis quand êtes vous confinés, comment cela se passe t il ? A Tahiti nous sommes confinés depuis le 20 mars, beaucoup de commerces et services ont fermé : poste, restaurants, crèches, écoles… Nous n’avions le droit de sortir que pour aller au travail ou pour les achats de première nécessité, avec l’obligation d’avoir une attestation de déplacement dérogatoire. Un couvre-feu avait été instauré à 19 h. L’allègement du confinement s’est fait ce mercredi 29 avril avec reprise progressive des activités dans tous les secteurs.

Durant le confinement j’ai poursuivi mon activité à mon cabinet médical, avec les mêmes horaires, afin de rester disponible pour mes patients : le suivi des patients atteints et non atteints du covid19 sont tout aussi importants. La Polynésie française compte à ce jour (au 1° mai 2020), 58 cas confirmés de covid+ et aucun décès à déplorer. Les tests de dépistage pour la recherche du covid19 ont été élargis. Nous sommes coupés du monde pour le moment, aucun avion ne peut atterrir, hormis pour denrées de premières nécessités. 

Professionnellement travaillez-vous en télétravail ? Non je continuais à consulter à mon cabinet médical.

Comment vivez vous votre confinement ? Le confinement a été une étrange période à vivre : en tant que médecin : je devais continuer à travailler, avec toutes les mesures de précaution requises pour ne pas contracter le coronavirus, j’ai affiché toutes les consignes de gestes barrière dans ma salle d’attente, je devais désinfecter mon matériel médical après chaque consultation, bref, un climat anxiogène. Mes patients n’osaient plus consulter, et comme pour tous mes confrères en libéral, l’activité au cabinet a été réduite d’au moins 60 %. 

Etes-vous bloquée où aviez vous prévu de rester de toute façon jusqu’à la fin de votre séjour ? Non je ne suis pas bloquée je vis à Tahiti.

En contacts réguliers avec la France ? J’ai pris régulièrement des nouvelles de mes parents qui vivent en région lyonnaise.

Pouvez vous faire du sport ? quels sont vos loisirs ou occupations ? ​La période du confinement était propice à réaliser toutes les activités qu’on repousse par manque de temps. J’ai donc mis à profit ce temps pour me remettre au sport, faire du tri dans mes affaires, cuisiner, me lancer dans le milieu associatif, et prendre le temps de réfléchir à la suite…(consommer différemment, m’investir un peu plus pour l’environnement, transmettre à mes enfants des valeurs qui préserveront leur avenir… il y a matière à penser et philosopher !). Le plus important et le plus bénéfique a finalement été de pouvoir passer du temps avec mes enfants, ce n’est pas toujours le plus reposant (!) mais ce sont les souvenirs précieux et positifs que je garderai de ce confinement à la maison.

Quel livre avez vous lu en priorité ? Des livres de Baptiste Beaulieu, le médecin bienveillant.

Quel DVD avez vous regardé ? Pas de DVD, nous avons regardé des séries sur Netflix…

Quelle passion pouvez vous enfin assouvir avec plus de temps pour vous ? La photo (et le tri !) et les montages vidéos

Au niveau associatif, comment se passe cette coupure forcée ? La pénurie de masques a fait naître un formidable élan de solidarité à Tahiti, et notre association a permis de fédérer de nombreuses couturières bénévoles qui nous ont à aider à coudre des centaines de masques en tissus selon la norme AFNOR. Notre initiative s’inscrivant dans une démarche de santé publique, elle a été reconnue publiquement par la Direction de la Santé de Polynésie française.

Nous espérons pouvoir offrir des masques gratuits à la population, en espérant qu’un relais se fasse prochainement par des entreprises locales, et les mairies, car ces derniers peuvent déployer les moyens humains et financiers nécessaires pour produire en masse.

Vos priorités, une fois le confinement terminé et vos projets d’ici la fin d’année ? Continuer à réfléchir à mes actions citoyennes, l’avenir de mes enfants est ce qui m’importe le plus.

Vos projets d’ici la fin d’année ? Continuer à voir grandir mes enfants et soigner mes patients.

________________________________________________________________________________

Et pour conclure ? La nature nous a envoyé un message. A nous de réagir pour les générations futures !

 

 

 

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close