Jean-Jacques Ollivieri > président du Reel XV

Jean-Jacques Ollivieri > président du Reel XV

A la tête du club de Rugby de l'Entente Est Lyonnais depuis le mois de juin 2017, il nous dresse un large tour d'horizon.

  • Tout d’abord quel était l’effectif du club pour cet exercice 2019/2020 ?  » Il se compnciés environ répartis entre l’école de rugby (70), les seniors (70), les féminines (une vingtaine) et les dirigeants et éducateurs (30) « .
  • Comment s’est passé sportivement cette coupure ?  » Tout s’est arrêté brutalement, la FFR a suspendu toutes les rencontres dès le 15 mars et la dernière journée ne s’est pas jouée ! En seniors, on a fini à la peine et dans le ventre mou de la poule (8°) mais on avait sauvé notre saison. Le ressort était cassé, on n’avait plus beaucoup d’objectifs en sortant de 4 saisons pleines à un niveau élevé. La dernière dans une poule homogène où toutes les équipes se tenaient avec des scores serrés chaque dimanche. Compte tenu du règlement et à la suite d’une péréquation, on a gagné une place au classement, étant donné qu’on dispose d’un arbitre. Notre objectif était le maintien et plus si affinités et on l’a atteint, car on était les petits dans la cour des grands ! Même si la saison a été difficile, sportivement et humainement ce furent de belles rencontres. Le groupe a su faire face aux blessures et méformes et surtout apprendre à perdre (10 défaites pour 7 victoires). On avait subi 2 défaites en 4 ans en 3°, 2° et 1° séries et promotion d’honneur et en Honneur on a évolué face à des joueurs d’expérience ou des jeunes talentueux « .
  • Et le bilan des autres catégories ?  » En jeunes (- 16 & – 18 ans), la saison a été honorable. Le CMRXV est un regroupement avec les clubs de Chassieu & Meyzieu, l’objectif étant de former les gamins en tant que rugbymen et hommes en leur apprenant le respect des règles (jeu, adversaire et soi-même). En féminines, l’entente avec l’EMS Bron a été parfaite pour une première année. Belle saison où l’osmose a bien fonctionnée. Elles ratent la montée en fédérale 1, qui était l’objectif, à cause d’un match perdu à la dernière minute. Elles vont jouer en supra-ligue nouvellement créée par la FFR. Quand à l’équipe loisirs, ils continuent à s’entrainer dans la joie et la bonne humeur « .
  • Avez vous pu garder des liens pendant cette période spéciale avec vos licenciés ? « Oui, entre dirigeants on communiquait surtout par mail ou téléphone. Pour l’école de rugby, on donnait rendez-vous tous les mercredis sur Facebook ou Sporteasy pour des rencontres avec les éducateurs et parents pour maintenir ce contact « .
  • Et quelles sont les conséquences de ce confinement ? »  Financièrement, on est inquiet ! Notre budget va être réduit d’au moins 30 %. On réduit la voilure au niveau des dépenses. Notre seul salarié a été mis au chômage partiel durant ce confinement. Nos partenaires privés nous aident et feront le maximum pour nous aider mais nous n’avons pas de lisibilité de l’avenir. On est derrière eux. On est déjà de bons gestionnaires et on va être encore mieux ! «
  • Quand et comment a eu lieu la reprise de vos activités ?  » L’école de rugby a repris les entrainements depuis le 10 juin à Pusignan, avec un accueil par groupe de 10 (9 enfants et un éducateur). On a signé une convention post-covid et fermé club-house et vestiaires. La FFR a mis en place des phases de reprise (jeu avec passes puis toucher puis contact puis reprise normale). Les féminines et seniors ont repris par du physique uniquement « .
  • Du changement à attendre au niveau des seniors pour la saison 2020/2021 ?  » Oui, on a mis en place un nouveau staff, c’est Nicolas Dardouillet, notre directeur sportif, qui sera chargé de sa gestion. Il a fait venir comme entraineur Salim Tebani (ancien joueur du Stade Français, Lou, Oyonnax, champion de France Pro D2 en 2013) qui succède à Yohan Favre et Laurent Simon qui ont pris du recul. Il sera aidé en seniors par Pierre-Aimé Rose (directeur technique salarié) et pour la réserve par Anthony Parente & Victor Erbollo. D’autre part Paul Bessière, ancien joueur du club revient comme kiné et préparateur physique. Il a joué à Vienne en Fédérale 2 et va apporter un plus, pas seulement sportivement mais aussi humainement. Concernant les mouvements de joueurs , je peux annoncer 7 départs pour 14 arrivées »
  • Avec quels objectifs ?  » On n’a pas fixé d’objectif mais un projet avec un staff attractif. Il fallait étoffer quantitativement pour faire face aux aléas d’une saison. On essaiera de figurer dans les 4 premières places qualificatives. La montée est espérée dans les 3 ans qui viennent pour qu’en 2023, on soit en Fédérale 3 !« 
  • Enfin un petit mot sur les installations dont vous disposez sur 2 communes ?  » Au stade de Pusignan, il a été mis en place un bungalow de 80 m2 (construction modulaire) qui va nous permettre d’avoir une petite salle de réception, un bureau et une infirmerie. La ville a réengazonné, traité et drainé le terrain d’honneur. A Genas, le terrain est magnifique et la mairie a étudié la possibilité de changer le bungalow qui sert pour accueillir les enfants de l’école de rugby. D’autre part, on aimerait bien que la C.C.E.L. nous accorde un peu d’attention et qu’on puisse expliquer notre projet aux élus. Il faut que la vitrine soit belle et étudier la possibilité que la CCEL s’octroie la compétence sportive pour que ce ne soient plus les seules villes de Genas et Pusignan. On est aidé par les communes de Colombier-Saugnieu, Jons, Saint Laurent et Saint Bonnet de Mure (prêt matériel et salles) et on fait partie intégrante du tissu associatif local. Je pense que si on devenait le club de la CCEL, on demanderait à Toussieu et St Pierre de Chandieu de nous rejoindre « . ____________________________________________________________________________
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close