1 jour, 1 association | Tir arc Cie Héraclès Villeurbanne

1 jour, 1 association | Tir arc Cie Héraclès Villeurbanne

Au cours de ce nouveau confinement, découvrez quotidiennement une association présentée par un de ses dirigeants.

En ce jeudi, c’est Evelyne Glaize, présidente du club depuis octobre 1991, qui répond aux questions de la rédaction :


  • Quelle est l’activité principale du club et son effectif actuel ?

» Activité principale : tir à l’arc et un effectif à ce jour de 35 femmes et 52 hommes dont 35 jeunes « .

  • Comment s’était passé le 1° confinement et aviez vous mis du personnel au chômage ?

» Pendant le premier confinement, nous avons essayé de continuer à faire pratiquer une activité physique à nos adhérents en leur proposant des programmes de préparation physique généralisée, élaborés par notre salarié.
En juin, nous avons eu l’autorisation de la mairie de revenir sur notre terrain d’entraînement extérieur et avons mis en place en fin d’après-midi des séances d’entrainement encadrées par notre salarié pour nos jeunes et en soirée pour nos adultes : cours spécifiques par niveaux d’âge (cours jeunes différents de ceux des adultes avec 4 niveaux : poussins, débutants jeunes, compétiteurs débutants et compétiteurs plus anciens) et par niveaux d’entrainement (4 niveaux aussi chez les adultes avec des cours : débutants, perfectionnement des 2° ou 3° années, compétition niveau régional et autre cours pour les niveaux nationaux).

En même temps, ouverture de créneaux de pratique autonome dans la journée avec présence de notre salarié.
L’ inscription à un créneau était la condition sine qua non pour participer afin de pouvoir limiter les effectifs au nombre réglementaire par rapport aux mesures de distanciation et aux normes imposées par le protocole fédéral. Cela permettait aussi de garder une traçabilité en cas de suspicion de coronavirus ce qui heureusement n’a jamais été le cas.

Notre salarié a donc fortement contribué à la réussite de ces projets et les archers ont beaucoup apprécié les actions que nous avions mises en place pour leur permettre de continuer leur activité préférée, tout en la pratiquant avec le maximum de sécurité « .


  • Et la reprise des activités à la rentrée de septembre ?

» Nous avons repris en fait la dernière semaine d’août avec stages pour les jeunes toute la semaine en journée et le soir séances d’entrainement pour les adultes toujours encadrées par notre breveté d’Etat.
Les 2 premiers samedis de septembre, mise en place de journées portes ouvertes après communication sur les réseaux sociaux et relais par nos adhérents auprès de leurs connaissances.

Beau succès chaque samedi de 10 h à 16 h grâce à notre salarié et aux bénévoles venus le seconder. En même temps, reprise des cours dès la première semaine de septembre avec inscriptions des nouveaux (dont certains issus des journées portes ouvertes) « .

  • Avez-vous connu depuis, une baisse de vos effectifs ?

» Oui, nous aurons une baisse de nos effectifs (prévision 10 à 15 %) mais en moindre mesure qu’au niveau départemental et régional (pour l’instant : – 33 % sur Rhône et Métropole Lyon et – 31 % sur AURA).

Mais nous avions un vaste projet de développement qui commençait par le recrutement de notre salarié en CDI à temps plein et la Covid-19 a marqué d’un coup d’arrêt tout notre plan « .

  • Avez-vous été contraints d’annuler des évènements ou compétitions ?

» Oui, suppression de notre tournoi Poussins en tir extérieur qui devait s’organiser le 3 juin 2020. Ainsi que notre Tournoi Jeunes tir à l’arc en extérieur (discipline olympique) le 13 mai. Et également le comité régional Auvergne-Rhône-Alpes nous avait confié l’organisation de son championnat régional individuel tir à l’arc en extérieur (discipline olympique) les 27 et 28 juin.

Toutes ces annulations ont aussi impliqué un manque à gagner certain pour les ressources de notre association. D’autres animations ont également dû être annulées en juin sur des centres sociaux ou sur le campus (également perte de ressources) « .


  • Comment se déroule ce 2° confinement ?

»  Nous essayons une fois de plus de nous adapter car avant le 2° confinement, il y a eu la fermeture des installations sportives aux adultes et là aussi nous avons dû nous adapter pour mettre en place des actions. Les archers adultes ont ainsi pu continuer à s’entraîner sur notre terrain extérieur alors que les jeunes poursuivaient leurs séances en salle.

Puis le couvre-feu est venu et un plan avait été prévu pour faire tirer les adultes le week-end ou en semaine. Et enfin le confinement est arrivé, un nouveau plan est mis en place après un nouveau sondage auprès des archers. La plupart d’entre eux nous ont demandé de poursuivre nos efforts d’adaptation. Nous sommes donc en train de proposer à tous les volontaires une solution adaptée à leur cas :

  • Soit ils peuvent continuer à tirer avec leur arc chez eux et des séances spécifiques leur sont envoyées par notre entraîneur pour continuer leur entrainement et préparer la saison estivale.
  • Soit ils n’ont pas cette possibilité mais veulent continuer à se préparer physiquement à la reprise. Notre entraîneur leur fait parvenir des plans de préparation physique, orientés tir à l’arc.

Dans tous les cas, l’entraîneur assurera le suivi avec des liaisons régulières (prise de vues vidéo, mails, échanges instantanés, etc), des aller-retours, des demandes d’objectifs et les moyens mis en œuvre par l’archer pour les atteindre ».


  • Conséquences financières, sportives ou autres ?

»  Conséquences sportives : toutes les compétitions estivales ont été supprimées en 2020. Nous avions comme objectif de mettre en œuvre des moyens axés sur ces compétitions pour que nos jeunes puissent intégrer l’élite nationale et que la Compagnie Héraclès soit classée dans l’Ecole de tir à l’arc français qui regroupe les 20-25 premiers clubs français dans les catégories ‘Benjamins-Minimes-Cadets ». Ce n’est que partie remise..

Nos équipes seniors masculines et féminines sont maintenues dans la même division nationale (la D2) pour le championnat de France TAE (tir à l’arc en extérieur) et devront se remotiver pour repartir lorsque la reprise des compétitions le permettra ».


  • Et pour conclure ?

» Notre club avait de grandes ambitions de développement toujours en projet, la Covid a freiné cette action mais pas la volonté de tous..

Nous nous adaptons au fil des jours pour que nos archers puissent continuer à s’entraîner, à se faire plaisir et toutes les forces du comité directeur, de notre salarié, de nos archers sont orientées vers ces différents objectifs, différés parfois mais toujours présents. ».


 

 


CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close