1 jour, 1 association | Bron Handball

1 jour, 1 association | Bron Handball

Au cours de ce nouveau confinement, découvrez quotidiennement une association présentée par un de ses dirigeants.

En ce jeudi, c’est Jacques Tranchant, coach des seniors garçons, membre du CA et président de 2011 à 2013, qui répond aux questions de la rédaction :


  • Quelle est son activité et effectif actuel ?

» Si le handball à Bron est né en 1947, c’est en 1982 qu’est créé le Bron Handball et en 1989 une section féminine. Dès 1996, elles accèdent à la Nationale 2. C’est en 2006 que le club prend un virage beaucoup plus féminin.

Les filles après avoir espéré la D2 il y a dix ans évolue (toujours !) en Nationale 2. L’accession à la Nationale 1 est bien-sûr un objectif à moyen terme.

Les différents conseils d’administration poursuivent depuis cette féminisation et organise des évènements spécifiques afin de recruter et de fidéliser un public féminin.
Le BHB n’oublie pas le contexte social de la ville de Bron. L’association accueille donc des jeunes filles et garçons du Baby-hand au handball loisir en passant par le hand-fit. C’est le hand pour tous ! Depuis 2017, Angélique Parizet est présidente du club.

Le club compte à ce jour 292 licenciés (372 lors de la saison 2019-2020) : 164 hommes pour 128 femmes. 110 adultes pour 182 enfants « .


  • Comment s’était passé le 1° confinement et aviez vous mis du personnel au chômage ?

» Le premier confinement était imprévisible et soudain. Sportivement, l’arrêt très rapide des compétitions a clos la saison de façon assez violente. Heureusement, nous avons pu retrouver tous les joueurs en juin et nous avons poussé les entrainements jusqu’à juillet alors qu’auparavant, la saison s’arrêtait souvent début juin.

Le lien était difficile à entretenir car les enseignants étaient déjà démunis pour les cours à distance, imaginez les clubs de sports de ballon en intérieur ! Ceci dit, chaque entraineur a profité de ce temps pour apporter quelque chose au club (formation- outils pédagogiques). Notre école d’arbitrage semblait prête ! Des cours en visio ont tout de suite été organisées. Pour eux à part les matchs, presque rien n’a changé ! Ils ont pu avancer !

D’un point de vue financier, nous n’avons plus eu de sources de revenus mais il faut reconnaitre également que nous avions moins de dépenses.

Pour les emplois, nous avons deux cas de figure :

  • Notre salariée qui rentrait dans une période plus « tranquille » : elle a pu récupérer les « trop » nombreuses heures supplémentaires qu’elle fit en début de saison. Un grand merci à elle ! Nous n’avons donc pas eu recours au chômage partiel.
  • Les 2 intervenants professionnels à la prestation. C’était beaucoup plus compliqué. Pour notre responsable technique, comme c’était son activité principale il a pu profiter de quelques aides, ce fut plus compliqué pour l’entraineur de la N3. Nous leur avons donc demandé d’accompagner les entraineurs à créer des supports de formation. Cela a bien fonctionné. Cela a permis de limiter la casse «.
  • Et la reprise des activités à la rentrée de septembre ?

» Sportivement, cette rentrée s’annonçait bien. Malgré les différents protocoles quelque peu contraignants, tous les participants étaient heureux de reprendre. Les championnats ont débuté tard (début octobre pour la plupart). Seules deux journées de championnat ont pu avoir lieu. Les seniors ont très vite été impactés (fermeture des gymnases et couvre-feu) ».


  • Avez-vous connu depuis une baisse de vos effectifs ?

» Oh oui ! Nous sommes passés de 372 à 292 licenciés soit une baisse de 21 %. On note une baisse de 26 % pour les filles et seulement -17% pour les garçons. La baisse est assez généralisée chez les petits. Nous sommes retombés au niveau de la saison 2015-2016 en termes de licenciés « .

  • Avez- vous été contraints d’annuler des évènements ?

» L’an passé, nous avons dû annuler :
– La pétanque de fin de saison (mi-juin)
– L’Assemblée générale (repoussée)
– Tous les championnats (dès le mois de mars pour la saison 2019-2020)
– Le tournoi de Noël
– Toutes nos buvettes associées à chaque match de la N2 et chaque évènement « .


  • Comment se déroule ce 2° confinement ?

» Sportivement, nous l’avons plus vu venir.
Les seniors ont été les premiers touchés par la fermeture des gymnases pour eux puis le couvre-feu. Ceci dit les entraineurs ont trouvé des solutions car les championnats n’étaient pas encore suspendus. Des entrainements et matchs amicaux hors département ont été organisés.

Pour les seniors filles, le staff arrive à les suivre en distanciel, c’est plus dur pour les garçons. Pour les enfants, les vacances sont arrivées à point nommé mais les entraineurs ont essayé de pousser pendant ces dernières. La direction technique du club a ensuite pris les choses en main. Des séances en visio sont organisées (renforcement, cours, challenge…). Les entraineurs ont bien conscience de l’importance de préserver un lien avec les athlètes. Pour l’instant tout va bien. Pour l’arbitrage, comme en mars, ils sont déjà au top.

Mais les licenciés (en tous les cas ceux qui paient !) grognent, ils ont le sentiment de s’être fait berner, d’avoir payé une licence pour rien ! « .

  • Conséquences financières ou autres ?

» Sportivement, nous avons peur d’une saison blanche, les filles de la N2 montaient en puissance, les seniors garçons avançaient également très bien. Chez les jeunes, nous avons surtout peur du désinvestissement.

Financièrement parlant, nous n’avons plus que les subventions car autant vous dire que c’est le calme plat côté sponsoring. Nous ne sommes pas naïfs, si le bilan recettes/dépenses sera correct en 2020, 2021 s’annonce très très difficile. Serons-nous compétitifs la saison prochaine ?

– Les bénévoles sont fatigués. Rien que tenir une buvette était un acte exceptionnel.

– Les entraineurs sont sans-cesse en train de se réinventer et doivent sortir de leur zone de confort

– Les intervenants extérieurs ne savent pas comment gérer leur avenir « .


  • Et pour conclure ?

» Nous donnons tout pour satisfaire nos licenciés, pour leur apporter un peu de réconfort dans cette période difficile. Le sport est-il vecteur du virus ? Ce qui est sûr c’est que le sport aide à le combattre !

En attendant, depuis le mois de mars : Nous sommes inquiets ! « .


https://www.bronhandball.com

Contact : Tél. 04 78 26 63 25


PHOTO A LA UNE : Tournoi de Noël Décembre 2019 ! Tournoi que nous ne pouvons malheureusement pas organiser cette saison…


CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close