Judo Club de Saint-Priest | « la prochaine rentrée risque d’être très difficile »

Judo Club de Saint-Priest | « la prochaine rentrée risque d’être très difficile »

1 jour, 1 association | Quotidiennement, une association est présentée par un de ses dirigeants.

En ce dimanche, c’est Claude Payet, présidente depuis le 14 avril 2012, qui répond aux questions de la rédaction :


  • Quelle est son activité et effectif actuel ?

» Activité principale : judo. Effectif à ce jour : 4 femmes / 5 hommes / 84 enfants « .


  • Comment s’était passé le 1° confinement et aviez vous mis du personnel au chômage ?

» Le premier confinement a été difficile surtout pour la rapidité de cette décision gouvernementale. Nous étions sur une bonne dynamique et tout a été stoppé.

Nous avons malheureusement perdu un professeur (Frédéric Cessin, 6° Dan), un assistant a été en arrêt maladie pour blessures et les 3 autres professeurs mis en chômage partiel « .


  • Et la reprise des activités à la rentrée de septembre ?

» Nous avons eu peur de ne pas revoir les anciens adhérents et attirer de nouveaux. Nous avons refait un planning concentré sur un double objectif. Il fallait promouvoir le judo chez les jeunes avec en option le jujitsu chez les ados.

De plus, après avoir proposé l’année dernière, d’intégrer les enfants sourds grâce au professeur Mathieu Kracher professeur d’EPS, JUDO et diplômé en LSF (langue des signes), il fallait pérenniser l’offre ».


  • Avez-vous connu depuis une baisse de vos effectifs ?

» Oui. Même si le nombre d’inscriptions à la rentrée était plutôt rassurant (grâce aux divers moyens de communications mis en place), certains n’ont pas voulu se réinscrire.

On estime une baisse de 30 %. Nous avons effectivement relativement bien informé nos jeunes (cours, protocoles COVID19). Mais les cours adultes n’ont pu être mis en place car trop d’aléas (seules les personnes engagées : professeurs, assistants arbitres, commissaires sportifs, judokas bénévoles ont renouvelé leur licence) «.

  • Avez-vous été contraints d’annuler des évènements ?

» Le premier confinement nous a arrêté net dans l’organisation de notre interclub qui aurait dû avoir lieu le 28 mars 2020 (et une nouvelle date a été donnée au 27 mars 2021 mais annulée aussi). Un projet d’une journée à Versailles pour assister au championnat du monde de judo sourds (du 14 au 19 avril 2020 reporté puis annulé à fin octobre 2020) a finalement été abandonné.

Les sélections des benjamins ne sont toujours pas remises au calendrier, quant aux formations fédérales (dont 2 jeunes inscrits pour être assistant club) sont décalées et en attente « .


  • Comment se déroule ce 2° confinement ?

» Nous avons résisté en jonglant avec les protocoles et les heures de couvre-feu. Avec le confinement total, et la fermeture des gymnases, nous avons arrêté l’enseignement du judo en extra-scolaire.

Un professeur a créé un quizz selon l’âge ( +/- 8ans) et a continué d’enseigné en périscolaire. Nous avons aussi distribué quelques cadeaux « judo » en décembre pour garder le lien.

A ce jour la pratique du judo est totalement suspendue et l’avenir nous laisse peu d’espoir pour cette saison « .

  • Conséquences financières ou autres ?

» Nous avons la chance d’être «hébergé » par la ville et donc de ne pas supporter trop de frais fixes. Les 3 professeurs enseignants sont mis au chômage partiel.

Mais si certains parents sont compréhensifs d’autres regrettent d’avoir inscrit leur enfant et demande déjà des dédommagements. Une remise financière (geste commercial) avait été faite pour les enfants déjà inscrits en 2019/2020 et qui renouvelaient cette saison.

La prochaine rentrée risque d’être très difficile et nous comptons sur la mise en place de passeport sportif pour tous (comme les cartes PASS REGION réservées aux lycéens) ou autres initiatives d’aide « .


  • Et pour conclure ?

» Cette saison est comme une année blanche, mais il ne faudrait pas perdre cette motivation de connaitre le judo et de le pratiquer. Le judo est une école de vie où l’on apprend le respect des autres, l’entraide, le travail et le goût de l’effort…

Nos champions nous offrent aussi de belles performances, mais sans nos jeunes pour les encourager et les prendre en exemple, notre avenir semble morose «.


  • JUDO CLUB ST PRIEST : Siège social : 20 rue J. J. Rousseau
  • Gymnase François Arnaud : 10, avenue Pierre Mendès-France / St Priest.
  • Contacts : judo.st.priest@gmail.com & Tél : 06/78/77/18/75



CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Jeanne 3 mois

    Bonjour,
    J’aimerai savoir si la fédération de judo a acceptée que vous ne preniez pas de licences ? 40 euro la licence a priori ?Courage à vous.
    Jeanne

  • Disqus ( )
    X

    En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

    The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

    Close