CALUIRE | Jeanne d’Arc Alouettes « la crise doit être l’opportunité de renouveler nos propositions »

CALUIRE | Jeanne d’Arc Alouettes « la crise doit être l’opportunité de renouveler nos propositions »

1 jour, 1 association | Quotidiennement, une association est présentée par un de ses dirigeants.

En ce jeudi, c’est Annabelle Mainand, présidente depuis novembre 2018, qui répond aux questions de la rédaction :


  • Quelle est son activité et effectif actuel ?

» Club Omnisports, reconnu d’intérêt général. Club Formateur FFGym Gymnastique Artistique Féminine.
Effectif : 1.315 adhérents, dont environ 900 de moins de 18 ans « .


  • Comment s’était passé le 1° confinement ?

» Lors du 1° confinement, une fois passée la surprise, nous avons rapidement essayé de mettre en œuvre des solutions pour maintenir le lien avec nos adhérents, et leur permettre de conserver un peu d’activité physique. Des vidéos, des visios, des live facebook ont été mis en place.

Les intervenants salariés ont été placés en partie en activité partielle pendant cette période, puisque notre activité était totalement à l’arrêt, à l’exception des vidéos/visios et de quelques missions administratives ».

  • Et la reprise des activités à la rentrée de septembre ?

» En septembre, la saison avait très bien repris, avec un effectif constant à date d’adhésions, et beaucoup de plaisir pour tous, adhérents et équipe, à reprendre le chemin des gymnases et salles d’entrainement ! « .


  • Avez-vous connu depuis une baisse de vos effectifs ?

» Avec la suspension des cours pour les adultes dès le 28 septembre, malheureusement, les adhésions ne se sont pas poursuivies comme habituellement.

Cette saison, nous accusons une perte de 15 % d’adhérents, principalement sur les activités de Forme Bien-être dédiées aux adultes et aux seniors « .

  • Avez-vous été contraints d’annuler des évènements ?

» Nous avons dù annuler notre grand évènement annuel, FestiJAAC, prévu fin janvier. Cette journée permet à tous les adhérents de toutes les activités de se retrouver, autour d’animations et d’un spectacle. Les vacances sportives de février ont également dù être annulées du fait de l’interdiction de pratiquer des activités physiques en milieu fermé.

Concernant les compétitions, les premières de la saison ont toutes été annulées : (gym, badminton, tennis de table, judo). Aujourd’hui, mi février, l’incertitude demeure quant aux compétitions prévues entre mars et juin, même si les fédérations ont annoncées la très probable annulation des échéances de niveau national pour limiter les regroupements « .


  • Comment se déroule ce 2° confinement ?

» Le 2° confinement de novembre a été moins « brutal » que le 1°, puisque pour les adultes, dont les cours étaient suspendus depuis fin septembre, des solutions de cours en visio avaient déjà été mises en place. Pour les enfants, des propositions ont été faites également (défis, visios etc…).

Après la reprise mi-décembre, la nouvelle suspension des cours en milieu fermé pour les mineurs, mi janvier, nous a contraint à reprendre une nouvelle fois les solutions à distance, via vidéos et visios  « .

  • Conséquences financières, sportives ou autres ?

» Financièrement, nous savons déjà que nous allons accuser un déficit évalué à plusieurs dizaines de milliers d’euros cette saison, du fait de la baisse des adhésions, et dédommagements pour les adhérents sur le montant de la cotisation que nous nous sommes engagés à leur faire. Malgré les aides (activité partielle principalement), les ressources baissent plus vite que les dépenses et les charges fixes (locaux,…).

Le projet sportif, et notamment compétitif, est aussi mis à mal, après une saison blanche en 2019/2020 et probablement en 2020/2021. L’engagement des sportifs dans un parcours de compétition exigeant est difficile à maintenir en l’absence de perspective de compétition.

Nous redoutons aussi une baisse d’adhésion encore plus marquée la saison prochaine, du fait de la perte de revenus pour certains adhérents (perte d’emploi, PME et artisans en difficulté…) et aussi des difficultés à reprendre l’habitude de pratiquer une activité physique en club, après plusieurs mois d’interruption, et la crainte de nouvelles interruptions liées à la situation sanitaire l’année prochaine « .


  • Et pour conclure ?

» Malgré ce contexte totalement inédit, et difficile, notre équipe reste motivée pour faire face à ce nouveau défi, et maintenir l’objet social de l’association : Eduquer par le sport, Créer du lien pour tous.

Sportifs, nous sommes habitués au dépassement de soi, au courage face à l’adversité, à l’abnégation et nous avons décidé que cette crise doit être une opportunité de nous renouveler dans nos propositions  « .





 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close