Vénissieux | L’actu de la commune

Vénissieux | L’actu de la commune

Ouverture d'un grand centre de vaccination et précarité menstruelle constituent les moments forts en ce lundi.

COVID 19 : ouverture d’un grand centre de vaccination :

Dans le cadre de la campagne de vaccination coordonnée conjointement par l’Agence régionale de santé (ARS) et la Préfecture du Rhône et suite à une dotation supplémentaire en vaccins Pfeizer-Biontech par les autorités compétentes, la Ville de Vénissieux ouvrira un grand centre municipal de vaccination, plus important, à compter du 16 mars 2021 à 8 h. A cette date, le CDHS reprendra son activité d’origine et tous les rendez-vous programmés sur ce site seront donc transférés sur le nouveau centre.

La Ville de Vénissieux est pleinement mobilisée aux côtés des professionnels de santé et accompagne la campagne de vaccination par une aide logistique.

Le centre de vaccination sera ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 20 h (salle Irène Joliot-Curie, 68 boulevard Irène Joliot-Curie). Comme tous les autres centres mis en place, les rendez-vous pourront être pris par téléphone auprès du centre d’appel départemental au 04 23 10 10 10 ou en ligne sur Doctolib.fr ou Santé.fr.

Cette campagne de vaccination cible en priorité :

  • les personnes âgées de plus de 75 ans et plus ayant une plus grande fragilité face à la maladie, en raison de leur âge, de comorbidités, ou d’un risque accru de contamination,
  • les personnes âgées de 50 à 74 ans inclus, atteintes de comorbidités,
  • les professionnels de santé de plus de 50 ans ou risquant de développer une forme grave de la COVID.

Outre l’équilibre géographique et démographique, le choix de l’ARS d’ouvrir un grand centre est également justifié par la présence et l’expertise des acteurs locaux dont :

  • le comité départemental d’hygiène sociale (CDHS), un centre de santé et de prévention qui reçoit habituellement les habitants pour des consultations (pneumologie, tests tuberculiniques) mais aussi pour des séances de vaccination BCG et de vaccinations publiques (dont les vaccinations organisées par la Ville de Vénissieux) ;
  • la communauté professionnelle territoriale de santé de Vénissieux (CPTS) qui est un collectif de professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmières…), créé à leur initiative, afin de renforcer leur coordination et améliorer la prise en charge de la population de leur territoire.

Pour rappel, l’ARS et la préfecture, en charge de la coordination du dispositif, ont ouvert depuis le 20 janvier un centre de vaccination au CDHS de Vénissieux permettant la vaccination d’environ 2.000 personnes. Parallèlement, une campagne de vaccination s’est déroulée, fin février, au sein des 2 résidences municipales Ludovic Bonin et Henri Reynaud permettant à 68 résidents volontaires de se faire vacciner.


Précarité menstruelle : grande collecte de protections féminines, 3 boites à dons

La Ville de Vénissieux s’engage contre la précarité menstruelle et participe à la grande collecte de protections féminines lancée par la Métropole de Lyon avec l’association Règles élémentaires.

Du 8 mars (journée internationale des droits des femmes) au 28 mai 2021 (journée mondiale de l’hygiène menstruelle) 2021, des boites permettront de recueillir les dons de produits d’hygiène intime sur tout le territoire métropolitain. Pour Michèle Picard (Maire de Vénissieux et Vice-présidente à la lutte contre les discriminations et à l’égalité femmes-hommes), qui porte cette initiative, c’est aussi l’occasion de sensibiliser le grand public à cette question de la précarité menstruelle et de mettre en lumière un sujet encore trop souvent tabou.

A Vénissieux, trois boites à dons sont disponibles :

  • Hôtel de Ville, 5 avenue Marcel-Houël
  • Maison de la Métropole Corallin, 2 bis avenue Marcel-Cachin
  • Maison de la Métropole Parilly, 3 bis place Jules-Grandclément

Près de 2 millions de femmes en France subissent la précarité menstruelle. Une étudiante sur 3 indique avoir des difficultés à s’acheter des protections.  Ce qui veut dire concrètement qu’un grand nombre de jeunes filles et de femmes s’excluent de toute vie sociale pendant cette période ou  bricolent leurs protections avec les risques que cela comporte… Ensemble nous pouvons changer les règles !

Tous les dons recueillis seront redistribués :

  • aux associations du territoire métropolitain qui luttent contre la précarité, mais aussi des associations étudiantes.
  • via le bus infos santé qui viendra à la rencontre des étudiantes à partir du 13 mars 2021.


 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close