GENAS | 172° réunion publique

GENAS | 172° réunion publique

Les aménagements de la partie Sud de la rue de la Liberté au cœur de la réunion organisée mardi soir par le maire Daniel Valéro.

Au programme : la présentation du projet d’aménagement de la rue de la Liberté, entre la rue Victor Hugo et les rues Henri Réaux et Pierre Dupont.


La Ville de Genas s’attache, depuis 2008, à embellir et sécuriser les rues de la commune, en lien avec les décisions de programmation de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais (CCEL), compétente en la matière. De nombreux projets de rénovation des chaussées, de végétalisation des cheminements piétons, de création de pistes ou bandes cyclables et de places de stationnement ont ainsi vu le jour ces dernières années à Genas.


À proximité du tout nouveau théâtre de verdure, inauguré en 2020, et du parc du Château de Veynes, un des sept poumons verts de la commune réhabilité par la Municipalité en 2010, la partie Sud de la rue de la Liberté sera prochainement réaménagée.

Objectifs : sécuriser les cheminements piétons, inclure une circulation des cycles plus confortables, créer des places de stationnement supplémentaires, faciliter la gestion des eaux de ruissellement, réhabiliter la voirie et apaiser la circulation alors que la vitesse de circulation des véhicules sur cette portion de la rue est actuellement dangereuse.


Proposer des espaces de circulation plus confortables pour tous

470 mètres de voirie sont concernés par les aménagements proposés par le maître d’œuvre, le cabinet SITÉTUDES, en lien avec la CCEL et la Ville de Genas. Ce mardi 5 octobre, une vingtaine de riverains était présente à l’hôtel de ville de Genas pour cette nouvelle réunion publique et découvrir les principes d’aménagement imaginés. Parmi les propositions : accorder une place plus confortable aux piétons avec des cheminements sur trottoirs d’1,50 mètre minimum de largeur de part et d’autre de la rue, sauf en face de l’entrée du parc du Château de Veynes, à proximité du carrefour avec la rue Jean Moulin, où les habitations contraignent à l’installation d’un simple butte-roue. À cet endroit, le trottoir restera confortable du côté du parc (1,5 m de large)

Autre proposition, intégrer une piste cyclable bidirectionnelle entre le carrefour Réaux/Pierre Dupont/Liberté et celui avec la rue Jean Moulin, en alternance entre le côté Est de la rue, devant le théâtre de verdure, et le côté Ouest. Cette piste, d’une largeur de 3 mètres, serait par ailleurs connectée aux pistes existantes sur la rue Réaux. Cette proposition a fait l’objet de débats, notamment sur la nécessité de maintenir un double-sens cyclable unilatéral.

Le maintien de la circulation automobile en double-sens sur tout le tronçon, avec toutefois l’installation d’une écluse devant l’entrée du théâtre, a également fait l’objet de questions de la part des riverains présents. La vitesse des automobilistes et les flux importants sur cet axe en heures de pointe ont en effet incité les habitants du quartier à proposer le passage en sens unique.

Les principes d’aménagement proposés par la Ville, la CCEL et le maître d’œuvre intégraient pourtant l’installation d’un passage surélevé à hauteur du carrefour avec la rue Jean Moulin, ainsi que le passage en zone 30 entre ce carrefour et la rue Victor Hugo, afin de limiter la vitesse à cet endroit.

Le stationnement, lui, a vocation à être densifié, en accord avec les attentes des riverains et des usagers du parc et du théâtre. Aujourd’hui, seulement 6 places « standard » et 2 pour les Personnes à mobilité réduite (PMR) sont disponibles. Après les aménagements, il est proposé d’intégrer 24 places, dont 1 PMR.

Suite à ces échanges nourris et les différentes propositions des riverains, de nouvelles études vont donc être conduites dans les prochains mois par la CCEL et le cabinet SITÉTUDES, en lien avec la Municipalité, et une nouvelle réunion de concertation sera proposée aux riverains.

Les travaux de réseaux démarreront malgré tout en novembre

Ces nouvelles études sur les aménagements de surface n’impacteront pas, en revanche, les importants travaux de réseaux prévus en amont. Ceux-ci démarreront en novembre 2021 et dureront environ 5 mois. Ils permettront de réhabiliter les canalisations d’eaux pluviales, séparer les réseaux d’eaux pluviales/eaux usées avec un nouveau réseau pour les eaux usées et d’enfouir les réseaux d’électricité.

Ces travaux de réseaux sont à la charge de la Ville de Genas, pour un investissement total prévisionnel de 450.000 € TTC. La CCEL prendra en charge, quant à elle, les aménagements de surface, pour un investissement d’environ 790.000 €, à finaliser selon les futurs nouveaux aménagements choisis avec les riverains. Les travaux de surface sont prévus sur l’année 2023.


> Source : communiqué de la Ville de Genas

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close