Max Laurent  » mes courses fétiches sont celles en relais car partage et adrénaline y sont au maximum « 

Max Laurent  » mes courses fétiches sont celles en relais car partage et adrénaline y sont au maximum « 

Régulièrement un sportif de la région lyonnaise vous dresse son bilan de l'année 2021 qui s'achève et évoque ses projets pour 2022. (2/40)

Commune de résidence et club sportif ?

 » Je suis d’une petite commune nommée Longechenal située dans le Nord-Isère.

Je n’ai jamais couru :

  • en club, du fait que mon travail de masseur-kinésithérapeute qui me prend énormément de temps. Cela ne me permet pas de participer ni aux entraînements vu les horaires ni à la vie associative (ce qui est pour moi primordial dans un club/association).
  • dans un team / sponsor également car je veux rester libre de ma pratique et ne pas rentrer dans l’aspect « marketing » du trail. Par contre je cours pour 2 enseignes que sont Kikourvite et Ultime Sport simplement pour promouvoir généreusement la marque de 2 amis à la tête de celles-ci « .

D’abord présentation sommaire de ton passé sportif et éventuel palmarès :

 » J’ai attaqué la course à pied quand j’étais étudiant (2010) car c’était le sport le plus accessible financièrement et qui me prenait le moins de temps. La chance de l’hérédité était là car très jeune je me plaçais sur des cross (collège/lycée/départemental) sans réelle pratique sportive.

Je gambadais déjà sur tous types de terrains ce qui m’a très vite mené au trail.

Palmarès :

Difficile à tout détailler, je n’ai jamais gagné de « gros évènements » car je préfère m’aligner sur des trails locaux avec de petites organisations. Je dirai être monté une bonne 170ène de fois sur la petite boite.

Et pour les évènements les plus importants je dirai :

  • les victoires en 2016 : Le Grand Duc en Chartreuse (relais à 5), le 30 km du Trail de Chamrousse.
  • les victoires en 2017 : sur L’Oisans Trail Tour (relais à 4), au semi-marathon d’Ozon, main dans la main avec un autre concurrent sur la Sky Trail (en Chartreuse), sur le 30 km du Trail de Paladru et sur le 32 km du Trail d ‘Uriage.
  • les victoires en 2018 : sur l’Oisans Trail Tour (relais à 4), sur le 32 km du Trail d’Uriage, sur l’Ultra Trail du Vercors (relais à 4), sur l’Ultra-Champsaur (relais à 4).
  • les victoires en 2019 : sur le 20 km du  DéciJogg, sur le Grand Duc en Chartreuse (relais à 5), sur le semi-marathon d’Ozon, sur l’Ultra Train du Vercors (relais à 5).

Ensuite le Covid est passé par là…  »


Tes points forts et distances préférées ? es points forts et distances préférées ?

 » Points forts : Ma vitesse (allant de 15 à 18 km/h sur un 20 km avec peu de dénivelé), ma légèreté (facilitant dans les montées), ma régularité (je garde le même rythme du début à la fin de course).

Distance préférée (je crois que tout le monde commence à bien la connaître) c’est 20 Km. Je m’aventure très souvent sur des distances de 15 à 25 km).  »

Combien d’heures d’entrainement par semaine, où et coaché par qui ?

 » Mon entraînement est très simple : je cours 2 fois 20 km / semaine et parfois l’été/l’hiver je remplace 1 entraînement par une sortie vélo pour régénérer un peu les muscles et articulations. Je ne fais pas du tout d’entraînements spécifiques et je n’ai jamais eu de coach car j’ai horreur de ça et je trouve ça ingrat (et je suis un peu fainéant aussi…mais chut il ne faut pas trop le dire).

Plus sérieusement quand je pars courir je veux simplement garder tout le temps la notion de PLAISIR.  »

Après une année 2020 tronquée, as tu été perturbé dans ta préparation ?

 » L’année 2020 a été spéciale, effectivement. La préparation n’a pas forcément été tronquée car j’ai gardé ma cadence habituelle…c’est juste la motivation à y aller qui n’était pas aussi présente…! Les entrainements, j’ai adapté sur les périodes de confinement : j’ai fait plus de home-trainer et couru en boucles sur les rayons de ballades autorisées. « 


Avant de la détailler, comment qualifierais tu cette année 2021 ?

 » Avec cette crise sanitaire je la qualifierai de morose, triste, imprévisible.

Personnellement je ne me qualifie pas du tout de « compétiteur » mais plutôt de « convivial » car je vais sur des événements simplement, pour partager avec le monde, connaître d’autres terrains, remercier le travail des petites associations et leurs bénévoles…tout ce qui s’est malheureusement perdu en 2021.

Dans la globalité pour les évènements qui se sont maintenus, vous arrivez pour prendre le départ…vous repartez à la fin de votre course…donc autant courir avec les copains et se faire un bon apéro ensuite…!

En plus de ça vous ne pouviez pas prévoir de faire telle ou telle course sans être sûr jusqu’au dernier moment qu’elle ne sera pas annulée…du coup au lieu de vous bloquer un week-end pour un événement qui n’aura peut être pas lieu vous ne vous inscrivez pas, pour profiter d’autres choses.

Surtout qu’entre nous ? Courir et partager en extérieur…y a t’il vraiment des risques ?  »

Quel en a été le moment fort ?

 » Le trail de Douvres dans l’Ain, qui été le premier trail que j’ai fait cette année où les buvettes ont ré-ouvertes et donc là où les gens pouvaient rester, partager, festoyer, trinquer…!

Quel plaisir de voir des sourires sur les visages et d’échanger avec une bonne bière à la main.  »


Combien de courses as tu disputé ? 

14 Trails en 2021 :

  • La Bressol’Line à Bressolles / 27 juin / 20 Km / 1 h 20 m 33
  • Le Galop’Ain à Mionnay / 3 juillet / 19,5 Km / 1 h 12 m 56
  • La Jalioromaine à Saint-Romain-de-Jalionas / 9 octobre / 20.5 Km / 1 h 19 m 19
  • Les Illuminés de Meyzieu / 22 octobre / 24 Km / 1 h 28 m 53
  • Le Run Cugnot à La Bâtie-Divisin / 31 octobre / 20 Km / 1 h 17 m 21
  • La Saint So Course à Saint-Sorlin-en-Bugey / 26 septembre / 23 Km / 1 h 50 m 32
  • Le trail de Douvres / 28 août / 21 Km / 1 h 31 m 15
  • Le trail de Santalé à Saint-Hilaire-de-Brens / 17 octobre / 21 Km / 1 h 27 m 05
  • Le trail des Chambaran à Varacieux / 5 septembre / 20 Km / 1 h 31 m 50
  • Le trail des Forges à Pont-Evêque / 13 novembre / 16.5 Km / 1 h 16 m 06
  • Le trail des Tortues Joggeuses à Apprieu / 13 juin / 20 Km / 1 h 37 m 15
  • Le trail des Vachers à Saint-Firmin / 3 octobre / 25 Km / 2 h 05 m 37
  • L’Urban Trail de Romans / 4 décembre / 12,5 Km / 49 m 08
  • Le trail de Paladru / 19 septembre / 29 Km / 2 h 01 m 14

Tu en as découvert de nouvelles ?

 » Mes découvertes de l’année et les bonnes surprises ont été la course à Bressolles, Mionnay, La Bâtie-Divisin, Douvres, Pont-Evêque que je recommande fortement car malgré la période covid on sentait l’envie de convivialité et la jovialité des bénévoles « .

Petit bilan sportif, as tu atteint tes objectifs ?

 » Comme j’ai pu en faire part auparavant, je ne cours pas du tout pour « faire des temps » mais uniquement pour le plaisir de courir et de partager. Du coup je ne me mets jamais d’objectif de temps, de place, etc…ce qui évite les déceptions / frustrations !

Je ne peux d’ailleurs pas dire quel temps je pourrais faire sur un 10 km ou un vrai semi-marathon…!

Niveau sensations, elles étaient malgré tout plutôt bonnes tout au long de l’année… j’espère pour bien attaquer en 2022…  »


Quel est ton programme pour 2022 ?

 » Actuellement je n’ai pas de programme, je suis du genre à attendre le dernier moment pour m’inscrire et d’autant plus avec le flou dont nous met le covid…! Comme d’habitude mes courses fétiches sont celles qui se font en relais car le partage et l’adrénaline y sont au maximum.

Donc je m’alignerai sûrement à l’Ultra Trail du Vercors et le trail de Paladru où j’ai une revanche à prendre. Pour la suite « advienne que pourra ».


Et pour conclure quelques petites anecdotes ?

Le Trail de Chamrousse (en 2016) : la veille au soir on se fait une grosse soirée match / pizza / bière (le vieux cliché) et finalement je finis à la première place. Tout ça pour dire que je ne fais pas trop attention à mon alimentation au quotidien, je pense que dans le trail amateur il faut être conscient que cela reste un « plaisir »…et que toutes « privations » / « trop de restrictions » sont nocives et frustrantes. Quand on est bien dans sa tête, les jambes suivent.

Le trail de Rencurel (en 2017) : je mène la course jusqu’à ce que j’arrive à un croisement où 2 solutions se posent à moi, c’est  » soit à droite, soit à gauche » (pour le 20 km et 30 km…sans indication de « quel côté pour le 20 ou le 30)… Bien évidemment je fais le mauvais choix…et j’apprends à la fin qu’il devait y avoir un signaleur à cet endroit…mais qu’il était parti  » faire ses besoins » lors de mon passage…! On en a bien ri avec l’orga…cela fait partie du jeu.

Une petite dernière où tout à l’heure je vous ai dit que j’avais une revanche à prendre à Paladru…! Je vire en tête sur le 30 km et il me reste plus que 5 km à parcourir…, le temps est très mauvais (brouillard / pluie), je prends le premier balisage visible…je finis la course en 1° place…jusqu’à ce qu’on me dise que j’avais pris le balisage de la nocturne de la veille…! Mauvaise blague…1 km de moins au compteur et disqualification en vue…! Comme quoi il ne faut jamais crier victoire en avance !

Encore une fois, pas de colère en vue, le principal reste le plaisir pris sur les chemins. Merci aux orgas / bénévoles car sans eux rien ne serait possible. Je reviendrai !  »




Prochain bilan > Guillaume Debroucker (Course à pied / Atousports).


 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close