Jérôme Finot « J’aime varier distances et terrains afin de me challenger »

Jérôme Finot « J’aime varier distances et terrains afin de me challenger »

Régulièrement une sportive ou un sportif de la région dresse son bilan de l'année 2021 qui s'achève et évoque ses projets pour la prochaine. (6/40)

Commune de résidence et membre du team TDR ?

 » J’habite Septème dans le Nord Isère. Après de nombreuses années à TDR Bellecour, j’ai été “transféré” (gratuitement !) à Saint Romain en Gal auprès de Jean François Ganan qui venait d’y ouvrir son magasin. Travaillant sur Vienne il est beaucoup plus simple pour moi de m’y déplacer.

J’y ai rencontré une nouvelle équipe de coureurs, qui m’ont l’air fort sympathiques ! Je bénéficie également du soutien de Denis Vivanco via Meltonic….  »


D’abord présentation sommaire de ton passé sportif et palmarès :

 » Je viens du foot, j’ai pratiqué différents sports étant plus jeune, j’ai découvert la course à pied par mon père qui m’emmenait avec lui lors de ses footings.

J’ai participé à pratiquement toutes les courses autour de Roanne dont je suis originaire. A mon arrivée sur Lyon il y a 15 ans j’ai écumé une grande partie des courses de la région sur différents formats avec à la clé quelques podiums (rarement des victoires !)
Mes plus beaux souvenirs de courses :

  • Marathon de Francfort 2018, en 2 h 38 (j’ai eu l’occasion de passer 2 jours aux côtés notamment de Julien Rancon, un sacré athlète d’une simplicité incroyable). Une prépa de dingue avec le résultat escompté au bout.
  • 2° sur le Tour de l’Ain 2018 , vainqueur de La Route Napoléon 2017 (mon meilleur souvenir de coureur), 5° sur le Marathon du Beaujolais 2019 en 2 h 47, 3° sur l’Ancilevienne avec Clément Lentillon en 2017. « 

Tes points forts et distances préférées ? Combien d’heures d’entraînement par semaine ?

 » J’aime varier les distances et les terrains afin de me challenger, découvrir de nouvelles courses ou de nouveaux formats (notamment relais, équipes….).

En fonction du boulot le volume horaire varie….
Lors de mes années à Lyon Athlétisme je suivais le calendrier F.F.A. des cross puis ensuite on filait sur route pour mettre à profit les séances de cross et de piste… J’ai eu la chance d’être coaché par Jacques Maréchet, un Monsieur de la course à pied qui m’a énormément appris. J’ai rencontré plein de supers coureurs dans ce club, ce qui m’a réellement fait progresser sur la piste de Parilly….

Après quelques années à Lyon Athlé, des changements professionnels m’ont obligé à arrêter. Depuis, j’ai fait appel ponctuellement à Manu Bombaud (Thizy) pour des prépas spécifiques.  »

Après une année 2020 tronquée, as tu été perturbé dans ta préparation ?

 » J’ai adapté ma pratique, je suis allé travailler en vélo (beaucoup moins de circulation routière…), plus d’entrainement à proximité de mon domicile ; j’ai découvert pleins de nouveaux sentiers autour de mon domicile, dans les bois…. moins de séances de qualité, plus de fartlek…  »

Avant de la détailler, comment qualifierais-tu cette année 2021 avec cette crise sanitaire ?

 » Il a fallu continuer de s’adapter en permanence ; à titre personnel étant passionné de sport j’ai eu (et j’ai encore ) du mal à comprendre pourquoi on a “tapé” si fort sur notre sport en extérieur sachant que nombre d’organisateurs ont trouvé et proposé des solutions : mise en place de vagues de départ, jauges, port de masque au départ puis à l’arrivée….  »

Quel en a été le moment fort ?

 » Plusieurs moments sportifs ont marqué mon année 2021 :
Nous avons fait le GR54 Tour des Ecrins et de l’Oisans entre potes, aventure géniale d’une semaine.

En novembre je suis passé du côté “Bénévole” et j’ai eu la chance de participer au Grand Trail de la Vallée du Draa, dans le sud Marocain : une semaine dans le désert à suivre les coureurs au côté des berbères : une Aventure humaine !

L’année s’est terminée par ma 1° participation à la Saintélyon : moment fort sportivement même si je n’ai pas réussi à faire les 8 h espérées….  »

Quelle course as tu disputé ou pu découvrir ?

 » J’ai découvert le relais de Moras (38) en équipe, très sympa. Je me suis mis plus sérieusement au triathlon : j’ai participé à celui des Gorges de l’ Ardèche, celui en équipe de Paladru.  »

Quel est ton programme pour 2022 ?

 » Plusieurs courses en équipe de copains sont programmées :
EKIDEN de Lyon, la célèbre Sarra, Moras de nouveau en février…. Ensuite j’aimerais participer à quelques triathlons dans la région étant tout nouveau licencié MACH 3….

Nous organiserons également quelques courses corporatives pour nos collègues de la région AURA (cross sur Pont Evèque et Run and bike sur Saint Romain en Gal.)  »


PHOTO A LA UNE : au Maroc / Droits réservés : Carole Pipolo (Outdoor and News).



Prochain bilan > Alexandre LLoveras (Cyclisme handisport / Tandem Club Rhodanien / Corbas Lyon Métropole).



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close