Mathilde Etienne « les compétitions sont ma dose d’adrénaline et sans elles, je ressens un manque »

Mathilde Etienne « les compétitions sont ma dose d’adrénaline et sans elles, je ressens un manque »

Cette jeune athlète s'est spécialisée dans les épreuves combinées, discipline où elle a été classée 13° française en 2021.

Commune de résidence et club sportif actuel ?

 » J’habite à Villeurbanne et je suis actuellement licenciée à l’ASUL Bron Athlétisme » .

D’abord présentation sommaire de ton passé sportif et palmarès :

 » J’ai commencé à l’athlétisme à l’âge de 6 ans (ça remonte à loin) et en 15 ans, j’ai eu l’occasion de tester à peu près… toutes les épreuves de l’athlétisme.

J’ai toujours été « bonne » dans chaque épreuve mais mes préférées resteront le 400 m, le 800 m, le saut en hauteur et le lancer de marteau (eh oui on ne dirait pas comme ça).

J’ai participé à deux Championnats de France :

  • en 2017 sur 400 m où j’ai terminé 22° française
  • en 2021 aux épreuves combinées (5 épreuves en hiver, 7 épreuves en été) où j’ai fini 13° française « .

Avant de la détailler, comment qualifier cette année 2021 et la crise sanitaire ?

«  Je crois que c’était sportivement l’une des mes plus folles de ma carrière. La crise sanitaire ne m’a pas du tout empêché de m’entraîner, au contraire ! Avec les cours en visio, il m’était plus facile d’aller faire mes séances et il faut croire que ça a marché puisque j’ai été qualifiée à la saison estivale aux Frances de combinés » .

Quel en a été le moment fort ?

 » Sans aucune doute lors des régionaux d’épreuves combinées du Grand Est à la Wantzenau le 5 et 6 juin. C’était avec mon ancien club (le Doubs Sud Athlétisme) et avec un collègue d’entraînement et 2 amies venues accompagner, nous nous sommes déplacés pour essayer d’attraper une qualification aux « France » de combinées.

Au saut en hauteur, mon record initial était de 1 m 52 (détenu depuis 2015). Ce jour-là, mes deux amies étaient présentes au concours à m’encourager et avec leur présence et ma motivation décuplée, j’ai battu 3 fois mon record dans ce concours (1 m 53, 1 m 56, et enfin 1 m 59).

A chaque saut, c’était une véritable explosion de joie, mes amies me sautaient dans les bras et elles ont même pleuré ahah ! Je crois n’avoir jamais ressenti ça en 15 ans d’athlé« .


Combien de compétitions as-tu disputé ?

 » En comptabilisant la saison estivale 2021 et hivernale 2021-2022, je dirais… beaucoup ! J’ai participé à toutes celles qui étaient proposées dans ma région, avec la crise sanitaire on a été interdit de compétitions alors là je n’allais pas me priver !

Les compétitions sont ma dose d’adrénaline et sans elles, je ressens un manque » .

Petit bilan sportif, as-tu atteint tes objectifs ?

 » Concernant la saison estivale, oui bien sûr, j’ai atteint mon objectif d’aller aux « France » d’épreuves combinées, en plus d’avoir battu un grand nombre de records dans ces épreuves.

Pour la saison hivernale, euh … J’ai essayé ahah mais non malheureusement je n’ai pas réussi à me qualifier aux « France » en salle d’épreuves combinées. Cependant j’ai eu une très belle révélation sur un meeting de décembre sur 800 m : j’ai battu mon record de plus de 5 secondes d’un coup. C’était plutôt beau !  »


Et ton programme pour 2022 ?

 » Pour 2022 j’ai toujours l’objectif final de me qualifier à la saison estivale aux Championnats de France d’épreuves combinées. Bien sûr, pour y arriver, il faut d’abord passer par un tas de petits objectifs comme l’amélioration sur la technique des épreuves, me muscler, renforcer mon mental, …

Bref en soit il y a du boulot ! Mais c’est pour ça qu’on aime ce sport non ?  »


Et pour conclure une petite anecdote ?

 » Pas forcément une anecdote mais mes deux porte-bonheurs que je porte à chaque compétition : un collier d’un athlète dans les starting-blocks offerts de mes amies d’athlé et des boucles d’oreilles offertes par mon grand-père. Vous pouvez être sur qu’à chaque compétition je les porterais.

Mes proches qui viennent encourager + mes porte-bonheurs, c’est ma formule magique pour performer « .


PHOTO A LA UNE :  » je passe une ligne d’arrivée avec la main sur la bouche lorsque j’ai battu mon record au 800 m.  »



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close