Cédric Gosse  » On reste une fédération performante qui ramène des médailles « 

Cédric Gosse  » On reste une fédération performante qui ramène des médailles « 

Rencontre avec le président de la Fédération Française de Triathlon interviewé à l'occasion de la dernière AG de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes tenue à Genas.

Depuis quand êtes-vous président de la FFTRI ?

« J’ai succédé à Philippe Lescure en janvier 2021, j’étais déjà élu à la Fédération depuis 2000. Auparavant en charge de la mission jeunes puis de la commission de développement, avant de devenir vice-président de la Fédération en 2008 « .

Vous êtes vous-même triathlète ?

 » Oui je pratique le triathlon depuis 1993, auparavant licencié aux Mureaux et à présent à Versailles Triathlon. J’ai goûté à toutes les distances et disputé une fois un Iron Man (Nice en 2011) » .


Concernant la fédération, quel est le nombre de licenciés et de clubs ?

 » Actuellement on compte 60.000 licenciés et on est pas loin des 1.000 clubs avec 983 à ce jour.

On avait connu une perte de 13 % des effectifs, on est revenu sur la base précédente à la suite de la crise et l’ensemble de nos clubs a retrouvé ses licenciés » .

Comment se passe cette reprise sportive ?

 » Le retour de terrain montre une bonne dynamique. On enregistre des créations de clubs et il y a de plus en plus d’organisations. On a constaté d’autre part une hausse de 10% de licences chez les féminines et de près de 30 % dans diverses catégories d’âges notamment en masters et chez les jeunes « .

Un petit bilan des triathlètes français aux derniers J.O. :

«  Il est plutôt positif, avec un titre et des médailles aux Jeux Olympiques et Paralympiques, même si on attendait une médaille en individuel chez les garçons aux JO. On a posé un diagnostic post-olympique afin de nous remettre en marche pour Paris 2024.

On reste une fédération performante qui à chaque fois fait des médailles aux JO, championnats du monde ou d’Europe.

Notre objectif est à présent de s’organiser pour être prêts pour le jour J, la méthode de préparation va changer pour habituer nos triathlètes ».

Quels sont les projets de la fédération ?

 » On va développer les services aux clubs et aux organisateurs avec un enjeu de professionnalisation des clubs. Le renouvellement d’éducateurs formés sera un élément qui fera obligatoirement grandir les clubs. Il y a aussi le projet du digital pour faire passer la FFTRI dans l’ère du numérique.

Le triathlon reste un sport ouvert à tous, notamment à travers la mixité et le handisport » .


Vous avez assisté à la dernière assemblée générale de la Ligue AURA mi-mars à Genas, un petit mot sur l’institution régionale ?

 » Je prends plaisir à me déplacer et à venir dans les territoires. C’est une ligue forte de près de 7.000 licenciés, où il y a beaucoup d’organisations et de nombreux clubs formateurs « .


CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close