Lyon | Plus de menus végétariens à la cantine

Lyon | Plus de menus végétariens à la cantine

Depuis la rentrée 2020, les écoles sont tenues de proposer au moins un menu végétarien par semaine à la cantine.

Les écoles de l’agglomération lyonnaise ont également décidé de tout miser sur les produits locaux et bio.

Quelques 1 339 élèves ont retrouvé le chemin de l’école , notamment dans l’Est Lyonnais, en septembre dans une atmosphère pour le moins inhabituelle. Pour cette rentrée 2020, une nouvelle offre végétarienne est proposée dans les cantines des établissements de l’agglomération.


Respect de la nouvelle loi Egalim

Depuis la loi Egalim sur l’agriculture et l’alimentation, les écoles sont tenues de proposer au moins un menu sans viande ni poisson par semaine. Selon une récente étude menée par Greenpeace, 74% des enfants scolarisés en école primaire mangent au moins un menu végétarien par semaine à la cantine. Lyon a bien suivi la loi puisqu’au moins un menu végétarien par semaine a été servi dans les écoles depuis que la loi a été votée fin 2019. En plus de ce menu sans viande ni poisson hebdomadaire, la ville propose désormais une alternative végétarienne par semaine et a annoncé vouloir continuer ses efforts en offrant aux élèves deux menus végétariens par semaine et une alternative quotidienne.

Favoriser les produits bio et locaux

La Ville de Lyon a également indiqué que depuis la rentrée de septembre, 60% de la nourriture de la cantine était issue de l’agriculture locale, dans un périmètre de 200 km maximum autour de Lyon. Autre bonne nouvelle, 40% des produits cuisinés proviendraient de l’agriculture biologique. Le but : proposer une alternative végétarienne aux élèves,stopper le gaspillage et proposer une nourriture plus saine et plus responsable tout en soutenant l’agriculture locale. Depuis le déconfinement, ces points sont devenus des priorités pour de nombreux Français.

65% des protéines consommées d’origine animale

L’objectif de ces menus végétariens est surtout d’éduquer les élèves à une forme d’alimentation qui ne reposerait pas uniquement sur les protéines d’origine animale. D’après les professionnels en nutrition du site Le Guide du Supplément, en France, nous consommons bien trop de protéines d’origine animale. Or, certains produits d’origine végétale bénéficient d’une concentration élevée en protéines. C’est notamment le cas des céréales, graines oléagineuses telles que les graines de tournesol ou de sésame, les amandes, les noix ou encore les pistaches, mais aussi des légumes secs et légumineuses tels que les pois, les haricots, les lentilles, le soja et les fèves. Ainsi, le but de cette nouvelle loi est non seulement de proposer une autre forme d’alimentation tout en respectant les habitudes alimentaires des élèves mais aussi d’éduquer les plus jeunes à une autre alimentation.                                                         


CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close