Villeurbanne | Tuna Altinel, citoyen d’honneur de la ville

Villeurbanne | Tuna Altinel, citoyen d’honneur de la ville

Afin de manifester son soutien au mathématicien-enseignant-chercheur, bloqué en Turquie depuis 2019, le conseil municipal a adopté un vœu pour lui attribuer cette citoyenneté.

Tuna Altinel, mathématicien-enseignant-chercheur à l’université Claude-Bernard Lyon I, est bloqué en Turquie depuis avril 2019. Il a d’abord été emprisonné et, depuis sa libération et l’acquittement définitif prononcé en septembre 2020, les autorités ne lui ont toujours pas remis son passeport. En octobre 2020, Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, adressait un courrier au gouvernement turc, lui rappelant l’urgence et la nécessité de le lui restituer pour lui permettre de revenir en France.

Afin de manifester son soutien à Tuna Altinel ainsi que sa vive préoccupation envers le sort qui est réservé à ce fonctionnaire français de nationalité turque, le Conseil municipal de Villeurbanne vient d’adopter un vœu pour lui attribuer la citoyenneté d’honneur de la ville de Villeurbanne.

Dans ce vœu, Villeurbanne réaffirme la nécessité de favoriser la mobilité des étudiant.e.s et des enseignant.e.s-chercheurs.euses. L’Université compte aujourd’hui près de 130 accords de coopération internationale ainsi que plusieurs programmes de double diplôme. Depuis son arrivée en 1996, Tuna Altinel s’est investi aux côtés de chercheurs français mais également russes et américains tels Alexandre Borovokik et Gregory Cherlin, co-auteurs d’une importante démonstration en algèbre.

Ce statu quo représente dès lors un obstacle à la coopération scientifique à laquelle il participe en tant que mathématicien.


Pour Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne : «C’est une fierté pour nous d’accueillir, depuis 1996, sur le campus de la Doua, Tuna Altinel, un mathématicien dont les travaux font référence dans le monde entier.

Nous lui exprimons notre gratitude pour son implication en matière de recherche et d’enseignement aux côtés des étudiants et des enseignants de l’Université Claude-Bernard Lyon 1.   

Travailler, circuler, s’exprimer sont des droits fondamentaux. Ils sont imprescriptibles !

Acquitté en septembre 2019, il doit maintenant recouvrer son passeport, regagner son campus, retrouver ses collègues et ses chercheurs. Il est aujourd’hui un citoyen d’honneur pour notre ville ».


Pour Cédric Villani, mathématicien et député de l’Essonne : « Alors que mon collègue mathématicien et universitaire Tuna Altinel a enfin été relaxé, la Turquie s’acharne contre ce dernier, refusant de lui rendre son passeport au détriment de la liberté d’expression et de la liberté universitaire. Le pays des droits de l’Homme ne peut s’y résoudre, et je remercie le maire de Villeurbanne pour son initiative. »

Gilbert-Luc Devinaz, sénateur du Rhône, Simon Masnou, directeur de l’Institut Camille-Jordan et les représentants du Comité de soutien de Tuna Altinel s’associent à ce vœu.



> Source : communiqué de la Ville de Villeurbanne.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close