Teddy Coutant « j’ai trop envie de me lancer dans des défis comme la Diagonale des Fous »

Teddy Coutant « j’ai trop envie de me lancer dans des défis comme la Diagonale des Fous »

Régulièrement une sportive ou un sportif de la région dresse son bilan de l'année 2021 et évoque ses projets pour la prochaine. (15/40).

Commune de résidence, club sportif actuel et dans le team TDR depuis quand ?

 » Je réside à Décines, j’étais au club de Saint-Priest Triathlon pour la saison passée mais comme je n’ai pu faire aucun triathlon de la saison et pas pu beaucoup m’entraîner, j’ai décidé de ne pas reprendre de licence, en attendant que le covid nous laisse un peu plus libre dans nos choix !

Concernant la Team TDR Décines, je suis rentré dans ma 4° saison ? ! »

D’abord présentation sommaire de ton passé sportif et palmarès

 » J’ai toujours, depuis tout petit, aimé jouer dehors mais surtout faire plein de sports, j’ai fait du judo, du tennis, du tennis de table, du ju-jitsu, du volley-ball, du basket-ball, du skateboard et du triathlon mais j’ai toujours eu une préférence pour la course à pied…

J’ai pu commencer en club seulement vers 16 ans puisque nous n’avions pas de structure et de club proche de chez nous.. J’ai commencé par les cross ou j’ai été qualifié au championnat de France en 99 (junior) et également par la piste sur 1.500m (4′ 05) et 800 m (1’58). Je suis par la suite monté en longueur au niveau distance et au fur et à mesure des années pour passer par le 10 km (34’23), marathon (2 h 47′ 53) et 100 km (Millau en 9 h 53).

J’ai ensuite essayé de passer sur trail notamment avec la Saintélyon (meilleur temps 7 h 41), Trail des Passerelles de Monteynard ou encore Lyon-Saintélyon, mais n’arrivant pas à faire des résultats à la hauteur de mes espérances, j’ai décidé de mettre en parenthèse, ma « carrière » de traileur pour revenir sur la route, pour au moins 2-3 ans je pense.. j’y reviendrais, c’est certain, j’ai trop envie de me lancer dans des défis comme la Diagonale des Fous.. « 


Tes points forts et distances préférées ? 

 » Depuis 4-5 ans je dirais que je me sens le mieux sur des distances types semi et marathon  »

Combien d’heures d’ entrainement par semaine, où et coaché par qui ?

 » Assez variable selon les temps libres et les objectifs. Ces deux dernières années j’ai été pas mal occupé d’un point de vue personnel (ma femme a créé son cabinet d’architectes KAMI Architecture et il a bien fallu mettre la main à la pâte pour la soutenir) et avec mon emploi (je suis conducteur de réacteur nucléaire à la Centrale du Bugey et donc en 3 x 8).

Je dirais qu’en moyenne j’essaie de courir au moins 2 fois dans la semaine et si j’ai le temps et l’objectif de faire un marathon je vais essayer de courir 5 fois pour un volume de 80-100 km sur la semaine. Se rajoute à ça, les séances de kiné que je suis depuis un peu plus d’un an suite à une opération pour une pubalgie « . 


Après une année 2020 tronquée, as tu été perturbée dans ta préparation ?

 » Ce qui m’a le plus perturbé finalement c’est ma période pubalgie (inflammation de la symphyse pubienne, en gros une tendinite du bas des abdominaux), ayant laissé le renforcement musculaire de côté pendant de trop nombreuses années, j’ai commencé à avoir des douleurs.

J’ai été traité par un médecin du sport sur Gerland, mais en ayant passé les différentes étapes de tentative de guérison, kiné et infiltration, la douleur est revenue de manière plus intense à l’été 2020 (2 ans après le début des douleurs et 6 mois après l’infiltration). Conseillé par une connaissance qui a eu les mêmes problèmes que moi, elle m’a conseillé de consulter un chirurgien spécialiste de ce problème sur Paris, dont le diagnostic était sans appel, nécessité de passer sur la table d’opération si je voulais me débarrasser de cette douleur, de manière définitive !

Je me suis donc fait opérer en octobre 2020, juste après avoir participé à une mission dans les vallées de la Roya, de la Vésubie et de la Thinée suite aux intempéries (via mon boulot, à ce moment là, j’étais à la Force d’Action Rapide du Nucléaire à EDF et nous avons apporté notre soutien logistique). J’ai donc été opéré à Bordeaux, et ai repris la rééducation en décembre, pour recommencer à courir tout doucement fin janvier début février (reprise avec plan d’entraînement type clinique du coureur !).

J’ai dû recourir un footing complet d’une heure courant avril, mais c’était une coupure nécessaire pour une reprise complètement remis ! Aujourd’hui c’est de l’histoire ancienne, fini les douleurs !  « 


Avant de la détailler, comment qualifierais tu cette année 2021 avec cette crise sanitaire ? 

 » Pénible et frustrante !! 

Pénible car j’ai du mal à supporter et comprendre les décisions prises par notre gouvernement dans la gestion de la crise et encore plus sur le milieu du sport… je ne comprend pas qu’on puisse nous interdire de participer à des courses, en plein air, malgré le port du masque dans les zones où il y a des attroupements.. 

Frustrante car ma reprise sportive post opératoire a été longue mais nécessaire, et que du coup je suis reparti d’assez loin.. alors les résultats pour 2021 ne sont pas extras.. « 

Quel en a été le moment fort ?

 » Ma reprise de la course à pied sans douleur après 3 mois sans courir.. Moment de plaisir que j’avais oublié…  »

Combien de courses as tu disputé, tu en as découvert de nouvelles ?

  • La Bressoline le 27 juin sur 12 km, je finis 3°
  • Le Run In 2 Mure le 19 septembre sur 10 km (36 ‘ 13″)
  • Le Run in Lyon le 3 octobre sur 10 km (35′ 59″)
  • Les Foulées Vénissianes le 21 novembre (35 ‘ 11″)

Pas de nouvelle course pour moi en 2021. « 

Petit bilan sportif, as tu atteint tes objectifs ?

 » Côté bilan, ça se mêle entre déception et satisfaction, les chronos ne sont pas à l’attendu par rapport à ce que je suis capable, mais je me dois de tempérer avec cette reprise post opératoire !

2022 sera forcément mieux ! « 


Quel est ton programme pour 2022 ?

 » J’aimerais, si j’arrive à trouver suffisamment le temps, me lancer sur 2 marathons, pour essayer d’aller faire des chronos, et quelques petites courses de préparation mais pour l’instant rien d’arrêté..

Ma motivation sera d’aller tenter de battre mes records personnels sur 10 km, semi et surtout marathon !  »

Teddy Coutant (à droite) au sein du team Terre de Running avec Yves Gouriou et Eric Nallet.


Prochain bilan > François Hainaut (triathlon / ASVEL Villeurbanne).



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close