François Hainaut « Je pratique le triathlon car j’aime découvrir de nouveaux chemins, inventer des parcours »

François Hainaut « Je pratique le triathlon car j’aime découvrir de nouveaux chemins, inventer des parcours »

Régulièrement une sportive ou un sportif de la région dresse son bilan de l'année 2021 et évoque ses projets pour la prochaine (16/40).

Commune de résidence, club sportif actuel ?

 » J’ai 41 ans, habite à Lyon-Vaise et m’entraine avec l’ASVEL Triathlon et le club de natation « Eau Libre ».  »

D’abord présentation sommaire de ton passé sportif et palmarès

 » Nageur à Bruxelles de 1986 à 2001 puis poloïste pendant 3 ans, j’ai commencé le triathlon en 2005 à l’ASVEL Villeurbanne. Je sors souvent dans les premiers de la natation.

Mes plus belles réussites sont les suivantes :

Natation :

  • 59’’ au 100 m crawl en 1995

Triathlon :

  • 165° à l’ironman de Zurich 2007 en 9 h 55
  • 28° au triathlon L de Doussard 2012 en 4 h 21
  • 72° à l’ironman d’Embrun 2013 en 12 h 01
  • 52° au triathlon M du lac des Sapins 2019 en 2 h 49

Course à pied :

  • 4 fois la Saintélyon entre 7 h 30 et 9 h 30 de course
  • 1° à la Montromanaise (10 km) en 2008
  • 9° au Déci-jogg (10 km) 2012 en 38’
  • 41° au semi-marathon du lac d’Annecy 2013 en 1 h 18
  • 12° au trail des Coursières (47 km) 2014 en 4 h 35
  • 23° au LUT by night (24 km) 2014 en 2 h
  • 54° à l’ultra-trail du Beaujolais Vert 2019 en 16 h 40 « 

Tes points forts et distances préférées ?

 » Je pratique le triathlon ; natation, vélo, course à pied, car j’aime la découverte de nouveaux chemins, de nouvelles traces. Affairé sur des cartes routières ou IGN en permanence, j’invente des nouveaux parcours.

C’est pourquoi je suis attiré par les trails et les triathlons moyennes et longues distances.  »


Combien d’heures d’ entrainement par semaine, où et coaché par qui ?

 » Les coachs David Perrier (natation) et Bernard Tranchand (course à pied) de l’ASVEL triathlon m’entrainent depuis plus de 10 ans. Ce sont les meilleurs coachs que je n’ai jamais eus. Ils me font penser à ma position, inventent des nouveaux exercices, de nouveaux challenges et me conseillent dans mes entraînements. L’ambiance de l’ASVEL m’encourage à participer à des courses et à me dépasser. « 

Après une année 2020 tronquée, as tu été perturbée dans ta préparation ?

 » Après m’être recentré plusieurs années sur ma vie familiale, mes enfants sont maintenant adolescents. Le décès de mon père infecté par le coronavirus en avril 2020 et les confinements à répétition ont stoppés mes entrainements en 2020.  »

Avant de la détailler, comment qualifierais tu cette année 2021 avec la crise sanitaire ? 

 » Mon niveau est néanmoins revenu en 2021 par la préparation de quelque courses. J’ai découvert le cross-triathlon S à Revermont en septembre (61° sur 86 en 1 h 32) avec quelques déboires à vélo (crevaison). A Vaulx-en-Velin (cross-triathlon S 12°  sur 94 en 51’), j’ai découvert que le VTT est très technique et qu’un entrainement spécifique sera nécessaire si je veux recommencer.

Le triathlon M d’Aiguebelette plus classique (46° en 2 h 07), a permis de me retrouver dans mon élément en sortant 12° de l’eau. Mon niveau à vélo a beaucoup baissé depuis 2014. Les 9 km de course à pied furent très plaisants avec des petits défis contre les autres « ASVELiens ».  »


Quel est ton programme pour 2022 ?

 » 2022 sera l’année de la reprise avec le Marathon des vins de la Côte Chalonnaise le 26 mars ainsi que l’Ironman France de Nice (3.800 m de natation, 180 km de vélo et 42 km à pied) le 26 juin. Je repasse donc à 7 entrainements par semaine, concentrés sur la course à pied jusqu’à fin mars puis diversifiés à partir d’avril.

Pour faire plus de 10 heures d’entraînement par semaine, il faut que la pratique sportive soit acceptée par mon entourage via différents moyens :

  • Intensification de ma participation aux tâches ménagère entre mes entrainements
  • Incitation de ma famille à participer avec moi. Mon fils a commencé le triathlon, ma femme a acheté un vélo de route et ma fille reprend la natation.
  • Aménager des moments de break dans l’année pour ne pas être tout le temps absent.

Une solution pour l’entrainement serait aussi d’utiliser un home-trainer avec l’application Swift mais la découverte de nouveaux chemins m’attire trop. Cela ne me correspond pas.  »


Prochain bilan > Loïc Geraud (course à pied).


 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close