Sébastien Hours « L’objectif pour 2022 sera le même, se faire plaisir et donner du mieux possible « 

Sébastien Hours « L’objectif pour 2022 sera le même, se faire plaisir et donner du mieux possible « 

Régulièrement une sportive ou un sportif de la région dresse son bilan de l'année 2021 et évoque ses projets pour la prochaine (38/45).

Commune de résidence et club sportif actuel ?

 » J’habite Brignais depuis un certain nombre d’années et je suis licencié à la section locale de Pierre Bénite de l’Entente Sud Lyonnais depuis 18 ans. Je cours également pour le team TDR Craponne.  »

Présentation sommaire de ton passé sportif et palmarès :

 » J’ai 34 ans, et j’ai commencé la course à pied en cadet en passant par la piste en catégorie jeunes avec notamment une sélection aux championnats d’Europe sur 3.000 m steeple en espoir en 2009 (record à 8’51). Puis je suis progressivement passé sur route avec 2 titres de champion de France espoir de semi marathon en 2009 et 2010 (record à 1 h 07’17).

Après une année de césure en Nouvelle Zélande, je suis passé sur trail, ou ma meilleure place fut en 2017 la 6° place aux championnats de France de trail court, et je cours actuellement sur des formats assez variés, du cross, un peu de piste pour aider le club, du marathon (record à 2 h 27’47) et du trail sur des formats marathon au max car je prend beaucoup moins de plaisir au delà.  »


Tes points forts et préférences ?

 » Mon plus gros point fort semble être la persévérance, car depuis mes débuts, j’ai souvent été blessé (faiblesse au mollet), mais malgré cela, je continue à garder la motivation et l’envie de m’entraîner et de me faire plaisir sur les courses, malgré des performances moins bonnes que par le passé.

En termes de préférence d’effort, j’aime beaucoup celui du marathon, c’est celui que je préfère clairement.  »

Combien d’heures d’entraînement par semaine, où et coaché par qui ?

 » C’est une très bonne question, je pense que ça tourne autour d’une dizaine d’heures, un peu plus quand je prépare une grosse course, un peu moins sinon. Je m’entraîne avec le groupe de Philippe Rémy qui me conseille depuis mes débuts et grâce à qui j’ai pu vivre toutes ces belles émotions sportives.  »


Avant de la détailler, comment qualifierais tu cette année 2021 ?

 » Tout simplement l’année de la reprise ! C’était bizarre de remettre un dossard !  »

Quel en a été le moment fort ?

 » Le moment le plus fort sportivement est arrivé finalement en fin d’année. Toute fin novembre pour la Saintexpress. Je n’étais pas du tout dedans car je partais le lendemain pour un voyage au Canada et j’étais assez peu confiant en mes chances de faire un truc sympa. Et puis finalement après un départ très mitigé qui me confortait dans mon idée, je fais une superbe 2° partie de course pour recoller à la tête de course à 3 km de l’arrivée, avant de terminer dans le dur 3° au terme d’une rude bataille dans les derniers km.

Pas mal d’émotions et d’adrénaline que je n’avais pas connu depuis un moment ! Bien content de me poser dans l’avion après ça :).  »


Combien de compétitions as tu disputé ?

 » J’ai disputé assez peu de compétitions, quelques-unes sur piste pour me remettre dans le bain, puis le marathon de Berlin qui était mon objectif de l’année. Malheureusement, une énième blessure en pleine course juste après le semi vient casser mon objectif alors que j’étais très bien parti pour faire descendre le record. A charge de revanche..

Je me suis ensuite remis tranquillement de cette blessure, et j’ai enchainé 3 belles courses, avec le LUT by Night sur 18 km, 2° derrière mon pote Melvyn Bracon, le 10 km de Vénissieux en 31’44, et donc la SaintExpress, 3°, avant une bonne coupure de 3 semaines.  »

Petit bilan sportif, as tu atteint tes objectifs ?

 » Je n’avais pas d’objectif particulier en 2021, simplement de me faire plaisir sur les courses en faisant du mieux possible. Donc l’objectif était rempli pour toutes les courses, sauf le marathon, ou je ne peux plus parler de plaisir à partir du moment où je me suis fait mal.  »

Quel est ton programme pour 2022 ?

 » L’objectif pour 2022 sera le même, se faire plaisir et donner du mieux possible, en se préparant du mieux possible en tenant compte des contraintes de la vie et de mes envies. J’ai 2 marathons de prévus, un à Rotterdam au printemps et Valence en hiver avec les copains du club, un week-end super sympa en perspective donc.  »


Prochain bilan > Bruno Sellier (Vaulx-en Velin-Triathlon).

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close