Thibault Gozzi  » courir 110 km avec un dossard c’est une nouvelle expérience et un défi « 

Thibault Gozzi  » courir 110 km avec un dossard c’est une nouvelle expérience et un défi « 

Le traileur, membre du team décinois Terre de Running qui souhaitait allonger les distances est en pleine préparation de l'Ultra trail du Beaujolais Vert.

Avant ce trail, comment s’était passée cette année 2022 (courses, forme) ?

 » 2022 a été un changement pour moi, un peu plus de temps pour m’entraîner, j’ai pu également passer beaucoup plus de temps en montagne, ce qui m’a beaucoup apporté. La forme était au rendez vous (après une baisse de motivation fin 2021).

Une envie de nouveau également, d’aller découvrir de nouvelles courses, de faire plus de courses en montagne, plus techniques, avec plus de dénivelé et une concurrence plus élevée. Je continue à intégrer renforcement musculaire et vélo dans ma préparation. J’ai attaqué l’année 2022 avec quelques courses dans la région, avec quelques podiums à la clé, puis un premier gros défi sur le Trail des 6 cols (high trail Vanoise) 42km/3.500 D+ (trail assez réputé) où je finis à la 8° place.

Je voulais vraiment consacrer cette année au format marathon en montagne « .


Pourquoi cette course, comment l’as tu connu, peux tu nous la présenter ? 

 » Je suis tombé dessus un peu par hasard, distance et lieu qui me plaisaient, la date convenait également (sortie de vacances d’été). Le Crazy Trail du Vercors 47 km/2.600 D+ au départ de Villard-de-Lans, une première partie plutôt roulante, puis une deuxième partie plus technique et plus de dénivelé.

Une bonne ambiance et un beau plateau qui permettait de voir où j’en étais après les vacances » .

Comment et depuis quand l’as tu préparé ?

 » Il n’y a pas eu de préparation spécifique, le plus gros était déjà fait en début de saison, justement j’avais ralenti un peu les entraînements sur le mois d’août. C’était un dossard de reprise » .

Dans quel état mental et physique as tu pris le départ ?

 » Le fait que ça soit la reprise, il n’y avait pas d’objectif particulier, pas de classement, surtout avec le plateau présent. Le but était simplement de prendre du plaisir et de passer du temps en montagne, il n’y avait aucune pression, simplement de bien gérer ma course.

Au niveau physique, j’étais en forme, des bonnes sensations et les jambes plutôt fraîches » .

Comment s’est passée cette course ?

 » Une course qui s’est parfaitement déroulée, je pars tranquillement, en laissant partir le groupe de tête. Prends mon rythme, avec les jambes qui répondent plutôt bien. Je passe le premier ravitaillement 9°, puis remonte tranquillement sur les devants, je viens chercher la troisième place sur la dernière grosse montée. Il reviendra sur moi dans la descente technique (mon point faible).

A 3 km de l’arrivée, on a décidé de finir ensemble, une troisième place ex-aequo » .

La météo a-t-elle été idéale pour toi ?

 » Météo parfaite, un grand soleil mais il faisait frais, le terrain était plutôt sec. Idéal pour courir « .


Et maintenant au programme, l’Ultra trail du Beaujolais Vert, le 7 octobre sur 110 km ?

 » Oui cela fait un moment que je voulais me lancer sur un ultra et allonger les distances, pour me tester et voir mes limites (prise de plaisir surtout). L’année dernière j’avais fini l’année avec les 75 km/4.800D+ du Grand Trail du Lac (tour du Bourget), avec une 8° place à la clé, je voulais donc augmenter.

Je suis également resté dans un premier temps sur un terrain que je connais plutôt bien (le Beaujolais), peu technique, pour rester sur un temps de course raisonnable, et pouvoir conserver un peu de rythme en course a pied » .

+ d’infos sur l’Ultra Trail du Beaujolais Vert

As tu déjà couru sur une telle distance ? C’est un nouveau défi ?

 » J’ai déjà fait quelques longues distances, les 75 km du Grand Trail du Lac, également une traversée en OFF avec des copains Annecy -> Chamonix (100 km/ 6.000 D+).

Mais 110 km avec un dossard c’est une nouvelle expérience et un nouveau défi » .

Quels seront tes objectifs (un temps, une place ?)

 » Pas d’objectif particulier, simplement prendre du plaisir, gérer ma course pour ne pas trop souffrir. Et surtout trouver mon rythme ‘ultra et ma gestion du repos/ ravitaillement/ alimentation. J’aimerais quand même arriver le lendemain avant 12 h (départ à 21 h)  »


Dernière course de l’année ?

 » Ce sera le dernier gros objectif de l’année oui.

Je verrais peut être pour remettre un dossard sur une petite course en novembre, et je vais faire la Sainté-Lyon en relais à 3 avec des potes, pour le plaisir  » .




 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close