Valérie Henzelin  » je me suis inscrite sur un coup de tête car je savais qu’il était festif « 

Valérie Henzelin  » je me suis inscrite sur un coup de tête car je savais qu’il était festif « 

La villeurbannaise membre de l'ASVEL triathlon avait choisi le marathon du Beaujolais pour sa première sur la distance.

Petite présentation sommaire :

« Valérie, 50 ans, manager d’équipe dans l’informatique et j’habite Villeurbanne ».

Depuis quand pratiquez-vous la course à pied ? d’autres sports avant ?

« J’ai commencé la course à pied il y a 5 ans par un 5 km où j’ai cru mourir tellement c’était dur. Avant je faisais du Modern Jazz et je fais du triathlon depuis 1 an ».

Etes-vous licenciée en club ?

« A l’ASVEL Triathlon depuis 1 an ».


Pourquoi avoir choisi ce marathon du Beaujolais ?

« Après mon triathlon 70.3 à Vichy fin août, je me suis dit que j’avais envie de faire un marathon.
Au niveau des dates, celui du Beaujolais était celui qui correspondait le mieux afin que je puisse prendre le temps de me préparer correctement.

De plus je savais qu’il était festif, près de Lyon donc je me suis inscrite sur un coup de tête avec mon beau fils qui était également motivé. On voulait partager une course ensemble ».

Aviez-vous auparavant couru sur cette distance mythique ?

« C’était mon premier marathon, et j’avais fait un semi il y a 1 an ».

Comment et depuis quand avez-vous préparé cette épreuve ?

« J’ai pris un plan de 8 semaines sur internet pour un objectif de 4 h 30, je l’ai fait valider par le coach de l’Asvel. Ensuite j’ai déroulé mes entraînements (4 par semaine) en écoutant mon corps, mon mental et mes envies. Le plaisir reste mon moteur même si il faut toujours se pousser un peu» .

Vos points forts dans cette discipline ?

« Mon travail et ma régularité sont mes points forts » .

Votre objectif au départ et dans quel état mental et physique étiez-vous ?

« Mon objectif était d’environ 4 h 30 mais je n’avais pas de pression, je voulais juste le terminer en prenant du plaisir.
J’étais un peu stressée car en fin de préparation je commençais à avoir mal aux hanches » .

Comment s’est passé la course ?

« La course s’est super bien passée dans l’ensemble. Un coup de mou dans la tête au 12° km en me disant « ça va être long », puis je me suis concentrée sur les paysages magnifiques et la beauté des châteaux que nous avons traversés.
J’ai mangé et bu (pas de beaujolais 🙂) à chaque ravitaillement. Au 21° j’étais en pleine forme. Entre le 20 et 30°, j’ai trouvé un peu long mais j’écoutais les discussions des coureurs bavards. Au 33° j’ai géré une grande montée en faisant du fractionné marche-course et puis au 36° une belle descente nous attendait mais les jambes ont commencé à être lourdes.

Et j’ai vraiment trouvé le temps interminable sur les 4 derniers km. Mais le visage de mes enfants à l’arrivée m’ont fait tout oublié ou presque 🙂 ».

La météo a-t-elle été idéale pour vous ?

« On a eu beaucoup de chance car il a plu jusqu’à 8 h du matin et ensuite un temps était idéal avec du soleil ».

Comment vous sentez-vous à présent, satisfaction ou déception ?

« Je suis super contente et fière de moi (temps de 4 h 36) et c’était surtout une belle journée riche en émotions en partageant ce marathon avec mon beau fils venu d’Ecosse pour l’évènement ».

Au programme, récupération et ensuite ?

« Pas de course à pied pendant 2 semaines mais un peu de home trainer et je vais reprendre la natation.

Mon prochain défi : un triathlon à Montpellier en mai (Challenge Montpellier middle distance) et j’attends la neige pour faire du skating ».




 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close