Tarik Ez-zajjari et Arnaud Claude « la transmission à la présidence du club s’est faite naturellement »

Tarik Ez-zajjari et Arnaud Claude « la transmission à la présidence du club s’est faite naturellement »

Interview croisée de deux pongistes brondillants entrés la même année au club et qui se sont ensuite succèdés à la tête du Bron Tennis de table !

Depuis leur arrivée commune en 2008 au Bron Tennis de Table, ils ont eu l’occasion de s’affronter raquettes en mains et de s’apprécier. Ils ont joué plusieurs saisons ensemble en équipes et à l’entrainement mais ne se sont jamais affrontés en compétition.

 » C’est une coïncidence qu’on soit arrivé au club en même temps, on s’est vu pour la première fois lors d’un entrainement du samedi « . Complicité et amitié ont au fur et à mesure jalonnées ces années.

Pour preuve, en septembre prochain au mariage d’Arnaud avec Céline, Tarik sera le témoin de son complice !


Pouvez-vous chacun vous présenter ?

Tarik  » Né à Dijon, j’ai 36 ans et réside sur Bron depuis maintenant 15 ans. Je suis responsable administratif et financier » .

Arnaud  » J’ai 28 ans et suis juriste en droit social. Né à Lyon, j’ai habité à Bron de 2003 à 2011 et reste très attaché à cette ville « .

Votre parcours sportif ?

Tarik  » A Dijon, j’ai plutôt fait du hand à l’école et un peu de futsal au collège. Lez tennis de table est arrivé par hasard, j’ai fait un tournoi pour les non-licenciés que j’ai gagné. J’ai pris ma première licence en 2000 et coïncidence, c’est la date de création du Bron TT. J’ai joué avec la une, jusqu’en R2 et fait toutes les montées du club. Mon meilleur classement : je suis monté un peu avant 1.300 points, soit au niveau régional  » .

Arnaud  » J’ai fait du foot durant 6 ans puis 1 ans de basket à Champagne au Mont d’Or. J’ai démarré le tennis de table dès la 6° en 2003 au collège Pablo Picasso. J’ai disputé le championnat du Rhône UNSS, un ami classé m’avait fait venir et je l’ai battu. Cela a ensuite été une passerelle et une porte d’entrée au club. J’avais de l’attrait et des aptitudes sans le savoir. J’ai le niveau 1.070 et j’ai joué en R3, en tant que capitaine « .


Comment avez vous intégré le Bron Tennis de Table ?

Tarik   » En 2008, je n’avais pas repris de licence et j’étais à la recherche d’un club.  J’ai démarré à la MJC ou l’on n’avait que 2 tables et j’ai rencontré Philippe Planchon qui voulait monter un club pour structurer cette activité. j’ai repris officiellement en janvier 2009 et intégré l’équipe 1 qui évoluait en D1 départementale. On est ensuite monter en PR, en 5 ans, on a fait 4 accessions avec que des jeunes formés au club. On a été sacrés champions de R2 en 2013 « .

Arnaud  » J’ai fait mes armes, à 14 ans en championnat jeunes et j’ai été appelé une fois en pré-régionale. Je suis rentré en D3 en 2010/2011 et on est monté en D2. Au club, on fait confiance aux jeunes, j’ai été capitaine de la D2 à 17 ans. Ceux qui ont envie trouvent vite leur place « .

Vous avez ensuite occupé différentes fonctions ?

Tarik  » Je suis rapidement entré au bureau, d’abord comme entraineur, chargé de la formation des gamins et des adultes. En 2010, j’ai été trésorier adjoint puis ensuite trésorier. Je suis devenu président en 2013, jusqu’en septembre 2021. Je suis resté au club en tant que trésorier pour faire la transition » .

Arnaud  » J’ai intégré le bureau en 2015, j’étais en charge de la partie sportive, poste gardé jusqu’en 2021, en parallèle j’étais le vice-président de 2018 à 2021. J’assure la présidence depuis septembre dernier et pour 2 ans, Tarik étant devenu conseiller municipal (en juin 2020), en attendant la passation officielle, j’avais assuré le remplacement.


Comment s’est passé cette succession à la présidence ?

Tarik  » C’était bien de changer et le plus difficile c’est la transmission. L’idée était de faire une continuité et je voulais prendre un peu de distance avec ma carte d’élu » .

Arnaud  » Elle était assez naturelle, c’est assez courant, que des responsables d’encadrement prennent la suite car il faut un minimum d’expérience. Etant présent depuis 13 ans, j’ai grandi avec le club, et puis Tarik voulait lâcher, je ne me voyais pas, ne pas être président un jour. Quand Tarik a pris sa décision, s’il n’ y avait personne pour prendre la suite, le club fermait, l’idée était d’éviter cela « .

Que pense l’un de l’autre ?

Tarik  » Arnaud est un grand amateur de cookies et pas qu’informatiques ! Typiquement c’est le bénévole que tout club a besoin : investi et dynamique. Je ne pouvais pas espérer mieux pour une transition et s’il n’y avait pas d’Arnaud, pas de club. Je l’avais d’ailleurs proposé à l’OMS en tant que dirigeant pour ses coups de coeur du mois ».

Arnaud  » Tarik, c’est un modèle, comme un grand frère ! Il m’a formé comme dirigeant et les meilleurs moments avec les équipes c’étaient avec lui. C’est génial d’être avec quelqu’un comme lui et de faire aussi bien. Il a été le premier président à avoir été formé au club « .


Les 5 présidents successifs du club

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close