LYON | Les innovations sociales alimentaires au premier plan pendant le confinement

LYON | Les innovations sociales alimentaires au premier plan pendant le confinement

La crise sanitaire à laquelle nous faisons face depuis plusieurs mois a rendu plus difficile, ces derniers mois, l’approvisionnement en produits alimentaires.

Pour faire face à ces difficultés, de nombreuses associations se sont organisées dans l’urgence au niveau local. Dans l’agglomération lyonnaise, les efforts ont été concentrés pour mettre en lien consommateurs et producteurs locaux.

A l’image des Coursiers Solidaires, de nombreuses initiatives solidaires ont vu le jour, à Lyon et ses alentours, depuis le début de la crise sanitaire afin d’assurer le bon approvisionnement des denrées alimentaires.


Une organisation à échelle locale

Avec les problèmes d’approvisionnement dans la grande distribution, de nombreux consommateurs se sont tournés vers les épiceries en circuit-court afin de consommer des fruits et légumes près de chez eux, comme l’explique un article de The Conversation. A Lyon, des associations, telles que Alter-Conso, qui distribue des paniers de produits locaux, bio et solidaire, ont ainsi vu la demande augmenter. Sur le même schéma, l’épicerie Scarole et Marcellin a dû s’adapter en proposant une livraison de ses produits à domicile. En effet, de nouveaux consommateurs ont décidé de se tourner vers ces modes de consommation en circuit-court, depuis le début de la crise sanitaire. Une tendance qui s’explique évidemment par la nécessité de repenser sa consommation en période de crise, mais aussi par la volonté des consommateurs de consommer plus sain et plus local, comme l’observe Denis Pelland, porte-parole du site de nutrition Sundt.fr. Pour une majorité de Français, il est essentiel de consommer sain. Alors que 32,3 % des Français sont en surpoids, et 15 % présentent une forme d’obésité, l’alimentation est vue comme un des premiers facteurs de santé pour les Français.

L’importance des réseaux sociaux

Pour mettre en relation consommateurs à la recherche de produits et producteurs locaux, des initiatives se sont mises en place, notamment sur les réseaux sociaux. Le groupe Facebook Marchés Solidaires #69 a ainsi vu le jour afin de répondre à cette nouvelle demande croissante des consommateurs. Les producteurs et consommateurs peuvent ainsi directement échanger et les actions sont nombreuses : commande de paniers, proposition de distribution de nourriture dans les rues et autres relais d’annonces. Ces groupes permettent ainsi de faciliter la rencontre directe, et sans intermédiaires, de l’offre et la demande. Des tendances nouvelles, bien loin du circuit très fermé de la grande distribution, se dessinent ainsi depuis le début de la crise sanitaire.

Des bénévoles mobilisés pour venir en aide aux plus démunis

Durant la période de confinement, et plus largement depuis le début de la crise sanitaire, les maraudes se sont renforcées afin de distribuer des denrées alimentaires aux personnes les plus démunies, et davantage fragilisées par la crise. Les bénévoles de la Croix-Rouge se sont notamment mobilisés afin de livrer des repas chauds dans les squats et bidonvilles de l’agglomération.


CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close