Pusignan | Disparition de Pierre Grossat

Pusignan | Disparition de Pierre Grossat

Suite au décès ce jeudi de son premier magistrat, la municipalité a publié un communiqué de presse.

 » C’est avec une immense émotion et un profond désarroi que la Municipalité et les habitants de Pusignan ont appris hier, dans la matinée, le décès du maire de la commune.

Le 28 juin dernier, élu premier magistrat, Pierre Grossat succédait à Gilbert Marboeuf, dont il avait été le premier adjoint en charge des finances et du patrimoine. Agriculteur-maraîcher de 57 ans, Pierre Grossat était aussi engagé depuis plus de trois décennies dans la gestion de la commune.Il occupait, par ailleurs, le poste de 7e vice-président de la CCEL et était membre actif de nombreux syndicats (Siepel, Sage…).

Amoureux de son terroir et de la nature, fin connaisseur des questions agricoles et environnementales, il avait aussi affûté ses compétences en matière de finances locales, de gestion des réseaux humides… C’était également un talentueux rédacteur et un infatigable aménageur.
Au rang de ses plus belles réalisations : la construction du complexe Equinoxe. A la fois salle polyvalente, salle de basket, dojo…, cet équipement multifonctionnel, respectueux de l’environnement, établi en concertation avec les usagers, fait aujourd’hui la fierté des Pusignanais.

Au-delà de ses compétences et de son dévouement, c’est sa droiture pointilleuse, son sens du devoir et son humilité jamais prise en faute, qui ont marqué tous ceux qui l’ont côtoyé.

Pusignan perd son maire, mais surtout « un homme discret et efficace. Un élu disponible pour tous et à l’écoute de chacun », déclare Anita Di Murro, première adjointe en charge de l’intérim à la tête de la commune.

Pour les membres de son équipe, « Pierre avait à cœur de ne pas décevoir, de ne pas blesser, de ne jamais transiger avec ses convictions.
Avec lui, il fallait rester bien droit, comme un sillon tracé dans la terre qu’il aimait tant. Aujourd’hui nous nous sentons cruellement abandonnés, mais nous saurons prendre soin des valeurs qu’il a fait grandir en chacun d’entre nous ».

En ces circonstances brutales et douloureuses, la Municipalité adresse ses plus sincères condoléances à Frédérique, sa compagne, à Benoit, son fils, et à ses proches ainsi qu’à tous les habitants de Pusignan « .


NOTA : Cérémonie religieuse : mercredi 10 mars à 9 heures 30, salle de l’Odyssée. Possibilité de se recueillir à partir de mardi 9 mars à partir de 8 heures, à la chambre funéraire de Meyzieu où repose Pierre Grossat.



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close