VAULX-EN-VELIN | Soutien au collectif Enfance en souffrance

VAULX-EN-VELIN | Soutien au collectif Enfance en souffrance

Richard Marion, Conseiller municipal d'opposition a adressé ce jour une lettre au Vice-Président de la Métropole en charge de la Santé.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la lettre ouverte à Pascal Blanchard dont copie a été transmise à la rédaction par son auteur :


Objet : soutien au collectif Enfance en souffrance

Monsieur le VicePrésident,

Un collectif Enfance en souffrance s’est constitué à VaulxenVelin afin de défendre le droit à l’avenir de chaque enfant. Leur demande d’audience, formulée notamment auprès de Madame la Maire, n’ayant reçu aucune suite, ce collectif organisait le 16 mars dernier un rassemblement revendicatif devant l’Hôtel de Ville.

Les conditions de vie des enfantsà besoins spécifiques sont alarmantes sur notre ville. Le Centre MédicoPsychologique (CMP) de la commune ne dispose en effet plus de médecin et refuse désormais toutes les demandes de prise en charge d’enfants. Plus de 154 élèves des écoles vaudaises ont besoin d’un suivi psychologique ou de psychomotricité. 64 notifications de Services d’Éducation Spéciale et de Soins À Domicile (SESSAD) restent à ce jour sans effet dans notre ville. 186 enfants vaudais sont aussi en attente de place chez l’orthophoniste. Ces enfants n’ont pas simplement besoin d’écoute; ils et elles ont besoin de soins.

Pourtant, nous savons aujourd’hui à quel point la santé mentale constitue une clef essentielle des réussites scolaires, des parcours de vie et du bienêtre de chaque personne. Nous savons aussi combien le confinement a été plus difficile dans nos quartiers populaires. La situation n’a aujourd’hui plus rien de raisonnable.

Qui peut accepter de voir autant d’enfants avec des besoins spécifiques pour grandir sans que la collectivité n’ait de réponse à leur proposer ?

Nous pouvons comprendre que l’argent public manque encore en bien des domaines. J’attire cependant votre attention sur le fait que la situation présente dégrade la situation de l’ensemble des parties prenantes, à commencer par les enfants, mais

aussi leurs parents ainsi que les professionnels de santé et d’éducation, qui subissent le stress intense d’une impuissance à laquelle, à raison, ils et elles refusent de se résigner.

À cela s’ajoutent des habitudes administratives délétères et chronophages obligeant les associations médicosociales oeuvrant sur notre ville à renégocier chaque année leurs subventions. Cette incertitude supplémentaire contribue à l’usure des équipes. Pour ces sujets connus et reconnus, des conventions triennales avec bilan à mimandat seraient tellement plus adaptées!

Le constat est aujourd’hui clair; ce sont les actes qui manquent.

Nous vous demandons donc:

  • d’obtenir audience auprès de l’ARS pour le collectif Enfance en souffrance;
  • de demander à la direction du centre hospitalier du Vinatier (gestionnaire du CMP de VaulxenVelin) d’apporter une réponse à la situation à la fois douloureuse et particulière de notre ville;
  • d’inscrire les financements métropolitains des associations médicosociales dans la durée, via des conventions triennales.

En vous priant d’agréer, Monsieur le VicePrésident, l’expression de mes salutations respectueuses.

Richard MARION Conseiller municipal



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close