LYON | Gilles Biron « 2022 sera une année bien remplie, niveau rendez-vous international »

LYON | Gilles Biron « 2022 sera une année bien remplie, niveau rendez-vous international »

L'athlète international, champion de France Elite du 400 mètres et sélectionné pour les JO de Tokyo dresse le bilan de l'année et évoque la suivante.

Votre commune de résidence et club sportif actuel ?

 

» J’habite à Lyon 8 et je suis licencié au Madinina Athlétisme mais je m’entraine à Bron sur le stade Pierre Duboeuf du club de l’Asul Bron « .


Présentation sommaire de votre passé sportif  

 » J’ai 26 ans et je suis athlète sur 400 mètres en équipe de France. J’ai commencé l’athlétisme à 19 ans après le bac en 2013. Avant j’ai fait une dizaine d’années de natation au niveau régional en Martinique.

J’ai rapidement eu des résultats aux championnats de France d’athlétisme comme en 2016 où je finis 5° des Championnats de France Espoirs sur 400 m. Puis en 2017 j’ai concrétisé en devenant champion de France Espoirs du 400 m. J’ai par la suite fait mes premières sélections en équipe de France senior comme les championnats d’Europe par équipes à Lille ou l’équipe de France a fini 3°.

Ensuite, après quelques saisons ponctuées par des blessures je suis venu à Lyon fin 2019 pour m’entrainer avec Frank Matamba. J’ai tout de suite transformé l’essai en devenant champion de France Universitaire en salle et vice Champion de France Elite en salle sur 400 m. Puis en 2021, je suis devenu champion de France élite en extérieur ce qui m’a valu d’être sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo « .


Quels sont vos points forts, vos distances préférées ?

 » Venant de la natation, un sport ou l’effort est plutôt long, j’ai ainsi commencé par le 800. Je suis plutôt bon sur les efforts longs, l’aérobie c’est mon truc. Je suis quelqu’un qui ne lâche rien, je travaille beaucoup et je pense que c’est un point fort. Je m’entraine environ 30 heures par semaine avec mon coach Frank Matamba. Je n’ai vraiment testé que 2 distances dans ma vie d’athlète, donc je dirais le 800 m et le 400 m mais j’aime beaucoup regarder le 200 m et le saut en longueur « .

Pouvez vous revenir sur les championnats de France en juin dernier, quelles étaient vos ambitions (place et temps) ?

 » J’avais en ligne de mire le titre de champion de France et la sélection pour les Jeux Olympiques. Dès la série je me sentais bien et serein. J’avais l’intention d’arriver premier pour avoir un bon couloir en finale, je ne m’attendais pas spécialement à faire mon record d’entrée (45″79).

Ensuite en finale je visais le titre de champion de France et un encore meilleur chrono. Le chrono n’est pas descendu (45″99) mais le titre est là malgré la deuxième place de la course. Le premier ayant été disqualifié je suis devenu champion de France à ma grande surprise après avoir fini deuxième. J’étais très content de ces championnats de France, car même si çelà ne s’est pas déroulé exactement comme je l’avais prévu, j’ai réalisé les objectifs que je m’étais fixé avec à la fin, ma sélection pour les Jeux Olympiques « .

Un petit mot sur votre participation aux J.O. 2020 qui ont eu lieu cet été à Tokyo ?

 » Je suis ressorti très enrichi par cette expérience bien qu’un peu insatisfait par le fait que le relais ne passe pas en finale. Au global nous avions le 11° temps sur toute la compétition et à environ 1 seconde du record de France (2’58’96). 3’00’81 pour notre chrono ».

Avez vous disputé aussi d’autres compétitions à l’étranger ? 

 » En 2021 j’ai fait les championnats du Monde de relais et les championnats d’Europe par équipes sur le 4 x 400 m. Les deux compétitions se sont déroulées en Pologne à Chorzow « .


Quel est votre programme d’ici la fin d’année et vos projets pour 2022 ?

 » D’ici la fin de l’année il n’y à rien de prévu niveau compétition, juste beaucoup d’entrainements dans le froid.

2022 sera une année bien remplie, niveau rendez-vous international. Je ne suis pas sûr de faire les compétitions d’hiver en salle mais il y aura les championnats du monde en salle à Belgrade, à partir du 18 mars, les championnats du Monde aux Etats-Unis (Oregon), à partir du 15 juillet et les championnats d’Europe, à partir du 15 août, en Allemagne (Munich) « .

  • Palmarès de Gilles Biron sur le site de la F.F.A



 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close