Jeanne Tondut  » je vais donner le meilleur de moi-même sans me mettre de pression « 

Jeanne Tondut  » je vais donner le meilleur de moi-même sans me mettre de pression « 

Membre de l'ASVEL Triathlon pour sa 3° saison, elle a décroché sa qualification pour le championnat du monde Ironman programmé début Octobre à Hаwаï.

Une présentation sommaire ?

» Originaire de Cherbourg, j’ai 26 ans et suis doctorante en génie mécanique » .

Votre parcours sportif ?

» J’ai pratiqué la natation au niveau national à Brest (sur 200 m dos, 5o m papillon, 400 et 800 mètres nage libre) en club de haut niveau dans le cadre de sport-études puis à Cherbourg-Octeville Natation.

Je suis passée au triathlon en 2013, débutant à Cherbourg puis à l’ASM Saint-Etienne, où je faisais mes études et enfin à l’ASVEL Triathlon où je suis licenciée pour la 3° saison (bénévole sur le dernier aquathlon du club) ».


Votre discipline préférée dans ces 3 sports à enchainer ?

» Je suis meilleure en natation et en vélo et la course à pied reste mon point faible !  »

Quel palmarès à ce jour dans ce sport exigeant un triple effort ?

» J’ai fait des podiums notamment une deuxième place en 2019 au Ch’triman sur un half à Gravelines (Nord) et j’ai remporté l’IronMan de Nice en septembre 2021 en 10 heures 37′. C’était une première pour moi sur cette distance et cette victoire une bonne surprise car j’avais l’objectif de simplement terminer l’épreuve.

Et en plus j’ai décroché ma place pour ce championnat du monde ! »


Présentez nous ce championnat et quelles sont vos ambitions ?

» Pour ce jeudi 6 octobre prochain, les distances à couvrir seront : 3,8 km de natation, 180 en vélo et 42 km 195 soit un marathon pour terminer. Je suis qualifiée dans ma catégorie d’âge, des 25/29 ans.

En phase de préparation, je m’entraine entre 17 à 20 heures par semaine, soit en moyenne 3 heures par jour, partagées entre natation, vélo, course à pied et musculation.

Mon objectif sera de donner le meilleur de moi-même sans me mettre de pression. Ce sera difficile et va dépendre du niveau des autres concurrentes. Je vais me confronter aux meilleures mondiales, ceci dans un contexte difficile. Je suis en effet plutôt grimpeuse en vélo et le parcours sera roulant et l’atmosphère devrait être très chaude et humide  » .


 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close