Jordan Broisin » Année excellente tant sportivement que personnellement, la meilleure de ma carrière «

Jordan Broisin » Année excellente tant sportivement que personnellement, la meilleure de ma carrière «

L'athlète en Para ski alpin savoyard qui en 2023 est enfin arrivé à monter sur des podiums mondiaux, se bat depuis des années pour faire reconnaître son handicap à l’épaule.

Petite présentation :

« J’ai 30 ans, j’habite à Aix-les-Bains en Savoie je suis athlète en Para ski alpin et je conserve un emploi à temps partiel en tant que Chef de Produit chez Somfy ».


Avant de la détailler, comment qualifiez–vous cette année 2023 ?

« Cette année 2023 fut vraiment excellente tant sportivement que personnellement. La meilleure de ma carrière, pour le moment ! ».

Combien de compétitions disputées, quels résultats ?

« Je ne compte pas vraiment toutes les compétitions auxquelles je participe mais l’hiver dernier fut bien rempli. En janvier, je réalise mes deux premiers podiums en Géant et Slalom sur le circuit de la coupe du monde. Puis j’enchaine avec un titre de Vice-Champion du Monde en Slalom.

Depuis 8 ans, que je me prépare pour enfin arriver à monter sur des podiums mondiaux, c’est une belle réussite pour moi. J’ai été assez régulier dans les bons résultats ce qui me classe au classement général de la coupe du monde 2022-2023.

Je ne compte pas m’arrêter là et l’année s’est aussi très bien terminée avec un nouveau podium en coupe du monde en décembre en descente cette fois-ci ».

Quel en a été le moment fort et avez-vous atteint vos objectifs ?

« Le moment fort c’est clairement les mondiaux, ce podium était incroyable puisque je le partage avec deux de mes coéquipiers.

Mes objectifs sont plus qu’atteints et maintenant le but est d’enchainer les podiums ».

Quel est votre programme pour 2024 ?

« On a à nouveau une grosse saison de prévue cette année avec plus de 30 départs de coupe du monde même si c’est une année un peu creuse, sans Jeux et sans Mondiaux. Les tournées de coupe du monde sont principalement Européennes en Autriche, Suisse et Italie mais il y en a une au Japon en février et j’espère faire partie du voyage ».


D’autre part, vous avez récemment publié sur les réseaux des messages évoquant une injustice concernant un coefficient de compensation de votre handicap, pouvez-vous nous en dire + ?

« Effectivement, en handisport nous ne sommes finalement pas si égaux que ça devant le handicap. De mon côté, cela fait maintenant plusieurs années que je me bats pour faire reconnaître mon handicap à l’épaule car pour le moment seule ma jambe est prise en compte.

Je me retrouve donc assez désavantagé par rapport à d’autres qui le sont bien plus ».

Quelles actions menées pour faire avancer les choses ?

« Le problème est que l’on nous met dans des catégories trop larges qui ne décrivent pas correctement nos différents handicaps, il faudrait affiner cela mais depuis plus de 15 ans rien ne bouge. J’ai donc décidé d’en parler pour avoir le soutien du public car il n’y a que comme ça que les politiques qui dirigent nos institutions sportives se motiveront enfin à changer les choses ».


Une ou deux petites anecdotes pour conclure ?

« L’épreuve de slalom des championnats du monde était initialement prévue la veille mais à cause de la météo ils ont reporté au lendemain et ça m’allait très bien car la veille je n’étais pas vraiment prêt alors que le lendemain je me suis réveillé en me disant que j’allais tout déchirer !

Comme un signe du destin, je me suis senti en totale confiance et je pense que ça a beaucoup joué pour ressortir victorieux de ces deux manches qui étaient quand même particulièrement difficiles ».


Ce diaporama nécessite JavaScript.


Prochain bilan >> Vincent Pomorski (Paracyclisme)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Marie-Noëlle TRANCHANT 6 mois

    Super Jordan malgré toutes les difficultées que tu rencontres.
    Bravo, toute la famille est avec toi.