« 1 mois sans ma voiture » | Bilan de l’opération

« 1 mois sans ma voiture » | Bilan de l’opération

Le SYTRAL a mené, du 4 au 31 octobre, cette opération grâce à la mobilisation de volontaires résidant sur le territoire "Carré de Soie".

Poursuivant ainsi sa volonté de promouvoir l’usage des transports en commun et contribuer à réduire l’empreinte carbone.

6 foyers, représentants 22 personnes, sont allés au bout du challenge et ont vécu pendant 4 semaines l’expérience de se déplacer exclusivement autrement qu’avec leur voiture personnelle dans le cadre de leurs trajets quotidiens. Grâce au kit mobilité remis au début de l’expérimentation, les volontaires ont pu découvrir et apprécier des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle : transports en commun, vélo, marche à pied, covoiturage ou encore autopartage.

«
Je tiens à remercier l’ensemble des volontaires ayant participé au défi et le bilan que nous faisons de cette expérimentation est satisfaisant puisque sur ces 6 familles, 4 envisagent aujourd’hui de se séparer de leur ou d’une de leur voiture individuelle et toutes souhaitent modifier durablement leurs déplacements », déclare Béatrice Vessiller, viceprésidente du SYTRAL.

La découverte d’avantages liés à l’usage de nouveaux modes a fait doubler les déplacements pour la majorité des familles qui ont trouvé plus de facilité à se déplacer qu’en voiture, en pointant notamment des bénéfices tels que le gain de temps ou encore la réduction du stress. 100 % des familles ont emprunté les transports en commun. Elles avaient déjà utilisé le métro et le tramway mais 5 familles sur les 6 ont emprunté le bus pour la première fois. Les 2/3 des participants souhaitent pérenniser leur abonnement TCL.


« Le retour d’expérience des volontaires nous a permis d’identifier des points à améliorer, notamment la problématique pour plusieurs familles de faire leurs courses et certains achats sans voiture, là où l’autopartage et le covoiturage peuvent être des solutions alternatives qui méritent d’être encore plus valorisées. Au regard des résultats encourageants, et convaincus des marges de progression possibles, nous envisageons de décliner cette opération en 2022 sur un autre territoire, avec la volonté de mobiliser encore plus de volontaires, et ainsi les accompagner à aller vers des déplacements plus durables », conclut Béatrice Vessiller, viceprésidente du SYTRAL.


Source : communiqué de presse de ce jour du Sytral.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close