Philippe Bacconnier revient sur sa « Transjurassienne »

Philippe Bacconnier revient sur sa « Transjurassienne »

Le dirigeant de ASUL Bron et du Comité d'athlétisme du Rhône disputait pour la première fois, la célèbre course de ski de fond, dimanche 13 février.

Présentation sommaire de tes diverses fonctions de dirigeant :

» Concernant l’ASUL Bron Athlétisme, je suis trésorier du club depuis septembre 2019.

Je suis également élu au comité directeur du Comité d’athlétisme du Rhône et de la métropole de Lyon depuis 4 ans (et membre de la commission départementale du Running).  »

Depuis quand pratiques tu le ski de fond et fais de la compétition ?

 » Je pratique régulièrement le ski de fond depuis 4 ans (environ une dizaine de sorties par saison) et cette année l’opportunité de participer à la Transju, ma première compétition chronométrée, s’est présentée grâce à des collègues de l’ESL Francheville.  »


Pourquoi cette course, l’avais tu déjà faite, ou en avais tu seulement entendu parlé ?

 » Il devait donner une réponse rapide pour prendre part à l’événement.  Le côté logistique est important, l’hébergement notamment dans un secteur très restreint.

Pour moi la Transju était un mythe, et donc prendre mon premier dossard à cette occasion était une grande satisfaction. Évidemment, l’appréhension montait à l’approche de l’épreuve, mais mon expérience en course à pied m’a été très utile.  »

Quels étaient tes objectifs ? Plaisir ? Finir ?

 » Ne pas partir trop vite, ne manquer aucun ravitaillement, bien s’hydrater et se fixer un seul objectif : TERMINER  »

Très humblement, je n’ai pas trouvé la Transju si difficile. La distance initiale de 70 km a été ramenée à 65 km par manque de neige sur la fin du parcours.  »

Quelles sont ces spécificités et difficultés (distances, dénivelés, etc ) ?

 » Un dénivelé positif de + 1.300 m, une difficulté la célèbre côte du Rizoud à la mi-course, et surtout un public très enthousiaste dans la traversée de tous les villages.  »

Comment s’est elle passée ? As-tu pu gérer ta course comme tu le souhaitais ?

 » Bien évidemment ma performance finale est loin du chrono des premiers arrivants en 2 h 40, je mets 2 fois plus de temps et dois terminer dans le dernier tiers des participants (1.800 au départ).  »

En conclusion ?

 » Je dois dire que ce fut un grand plaisir de terminer, et j’ai identifié les points à améliorer pour renouveler ma participation !  »


+ d’infos sur la Tranjurassienne


Ce diaporama nécessite JavaScript.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X

En continuant à utiliser ce site, vous considérez être en accord avec les termes concernant l'utilisation des cookies. | Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close